ciné mardi : coup de chapeau à william friedkin - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2015 des rendez-vous de la cité > ciné mardi : coup de chapeau à william friedkin

ciné mardi : coup de chapeau à william friedkin

mardi 3 novembre 2015 à 18h30, cinéma de la Cité

Dans l’attente fiévreuse du festival Le Rayon Fantastique (du 23 au 29 novembre à Angoulême), le cinéma de la Cité et l’association Hidden Circle rendent un hommage exceptionnel à l’un des plus grands noms du cinéma d’auteur américain. Fidèle depuis toujours à l’actualité de William Friedkin - dont Bug et Killer Joe ces dernières années - le cinéma de la Cité propose ce soir de (re)découvrir en copies neuves deux chefs-d’œuvre haletants... aux destins bien différents dans l’histoire du box-office. De quoi patienter avant la projection très attendue de L’exorciste légendaire, prévue le vendredi 27 novembre prochain.

Inspiré du roman de Georges Arnaud, Le salaire de la peur, déjà porté à l’écran par Henri-Georges Clouzot, Sorcerer marque en 1977 un coup de maître à la croisée du thriller nihiliste, de l’action brute et de l’aventure exotique. Grand admirateur du cinéaste français, Friedkin emporté par sa rage de dépasser le "maestro" réunit avec peine un brillant casting international (Roy Scheider, Bruno Cremer, Francisco Rabal, Amidou) bientôt soumis comme toute l’équipe à un tournage apocalyptique en République Dominicaine. En résulte à l’écran la captivante âpreté de l’itinéraire de ces damnés de la terre, convoyant à travers la jungle un camion bourré de nitroglycérine. Un road-movie explosif et sans égal, mis en musique par le groupe allemand Tangerine Dream : authentique trésor... que la sortie simultanée du premier Star Wars de George Lucas éclipsa durablement, et dont la copie restaurée présentée ce soir est l’aboutissement d’un long combat de la part du metteur en scène.

Sorti six années plus tôt, French connection révèle au monde le visionnaire trentenaire et rafle cinq oscars, dont ceux du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur, malgré le tout premier classement R (interdiction aux moins de 17 ans) de l’histoire du cinéma américain, décerné par le sourcilleux Motion Picture Production Code. Incarnant à l’écran d’authentiques policiers du New York City Police Department, et leur périlleuse enquête sur les réseaux de la French connection - organisation criminelle qui importait depuis la France de l’héroïne consommée aux États-Unis, Gene Hackman et Roy Scheider imposent au spectateur hébété un nouveau modèle de polar d’action, dont l’ambition se mesure au scénario et aux dialogues comme aux époustouflantes courses-poursuites. Un boulevard royal pour la carrière de William Friedkin, dont l’étape suivante le conduira dans la chambre d’une jeune adolescente prénommée Regan...

le convoi de la peur

Sorcerer
Usa - 1977 - 2h01
sorti en France le 15 novembre 1978
interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France en 1978
film - version originale sous-titrée en français
de William Friedkin
scénario : Walon Green
d’après l’oeuvre de : Georges Arnaud
direction de la photographie : Dick Bush, John M. Stephens
musique ou chansons : Michel Colombier, Tangerine Dream
avec : Roy Scheider (Jackie Scanlon / Juan Dominguez), Bruno Cremer (Victor Manzon / Serrano), Francisco Rabal (Nilo), Amidou (Kassem / Martinez), Ramon Bieri (Charles Corlette), Peter Capell (Lartigue), Karl John (Marquez), Friedrich von Ledebur (Carlos), Chico Martínez (Bobby Del Rios)...

l’histoire
Trois hommes ont fui leur pays pour l’Amérique du Sud et travaillent dans une raffinerie de pétrole. Pour quitter cet enfer, ils vont transporter de la nitroglycérine à travers la jungle.

+ d'info sur le film

french connection

ciné-répertoire
The French connection
Usa - 1971 - 1h44
sorti en France le 28 janvier 1972
5 Oscar 1972 : meilleur film (Philip D’Antoni), meilleur réalisateur (William Friedkin), meilleur acteur (Gene Hackman), meilleure adaptation (Ernest Tidyman), meilleur montage (Gerald B. Greenberg)
film - version originale sous-titrée en français
de William Friedkin
scénario : Ernest Tidyman
d’après l’oeuvre de : Robin Moore
direction de la photographie : Owen Roizman
musique ou chansons : Don Ellis
avec : Gene Hackman (détective James R. « Popeye » Doyle), Roy Scheider (détective Buddy « Cloudy » Russo), Fernando Rey (Alain Charnier), Marcel Bozzuffi (Pierre Nicoli), Tony Lo Bianco (Salvatore « Sal » Boca)...

l’histoire
À Marseille, un policier surveille un riche criminel dont le bras-droit prévoit de passer de l’héroïne aux USA. À New York, deux flics des narcotiques arrêtent un suspect qui leur révèle qu’il fait partie d’un réseau bien plus important.

+ d'info sur le film

ciné mardi : coup de chapeau à William Friedkin

mardi 3 novembre 2015
18h30 Le convoi de la peur
21h French connection
en partenariat avec Hidden circle
tarif spécial 2 films 7 €
cinéma de la Cité
vaisseau Mœbius
60 avenue de Cognac
Angoulême