journées européennes du patrimoine : le patrimoine du 21ème siècle, une (...) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2015 des rendez-vous de la cité > journées européennes du patrimoine : le patrimoine du 21ème siècle, une (...)

journées européennes du patrimoine : le patrimoine du 21ème siècle, une histoire d’avenir

samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015, musée de la bande dessinée

Les Journées européennes du patrimoine 2015 sont placées sous le thème Patrimoine du XXIème siècle, une histoire d’avenir. Pour sa trente-deuxième édition, cet événement culturel, toujours plus fédérateur, invite à porter le regard sur la création contemporaine, patrimoine en devenir. Un thème en accord avec les découvertes proposées par la Cité, lors de visites commentées au cœur des réserves du musée de la bande dessinée ou de rencontres avec la création d’aujourd’hui.

visites libres

la collection permanente du musée de la bande dessinée
Couvrant l’histoire du neuvième art de ses origines à nos jours, de son berceau européen – et particulièrement franco-belge – jusqu’à son développement outre-Atlantique, faisant découvrir les coulisses et le processus de la création à travers des documents rares, mettant en valeur des planches d’anthologie des plus grands maîtres, cet équipement labellisé « Musée de France » permet une meilleure connaissance d’un art populaire majeur de notre époque, son histoire, ses techniques et son esthétique, grâce à une scénographie originale et novatrice.
+ d'info sur la collection permanente du Musée de la bande dessinée

le monde magique des moomins
Réagissant à la violence du conflit mondial qui vient de se terminer, Tove Jansson imagine l’univers tendre et malicieux des Moomins, trolls qui ressemblent à des hippopotames débonnaires vivant dans une jolie vallée au bord de la mer. En entrant dans cette exposition présentée au musée de la bande dessinée, on découvre non seulement les personnages de cette saga, l’art de sa créatrice - et celui de son frère Lars- mais aussi ses valeurs humanistes. On s’y délecte des talents d’auteur de bande dessinée de Tove Jansson. Et surtout on s’y amuse beaucoup, autour des espaces de lecture, de jeux et d’animation…
exposition présentée au Musée de la bande dessinée jusqu’au 4 octobre 2015
+ d'info sur l’exposition Le monde magique des Moomins

exposition virtuelle : visions d’avenir
De la fin du XIXème siècle jusqu’à aujourd’hui, comment les auteurs de bandes dessinée ont-ils imaginé et dessiné l’avenir ? D’Alain Saint-Ogan à Moebius en passant par Jean-Claude Mézières, Frank Hampson et quelques autres, le musée de la bande dessinée propose un voyage « rétrofuturiste », entre utopie et humour. Des visions d’avenir aussi variées que somptueuses…
exposition présentée dans la salle d’actualité du musée de la bande dessinée les samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015

visites libres
samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015
de 14h à 18h
tous publics
entrée libre
musée de la bande dessinée
quai de la Charente
Angoulême

visites commentées

au cœur des réserves de la bibliothèque de la Cité
La bibliothèque de la Cité dispose d’un fonds unique de bandes dessinées en Europe, quasi exhaustif sur la production française depuis 1984 et très représentatif de la production internationale. Elle ouvre rarement les portes de ses réserves au public mais fait une exception pour les amateurs de 9ème art au cours des Journées du patrimoine. Deux visites journalières des magasins albums et périodiques vous seront donc offertes, accompagnées par les bibliothécaires qui gèrent ce fonds merveilleux. Venez découvrir les coulisses d’une des plus grandes « bédéthèques » au monde.

visites commentées au cœur des réserves de la bibliothèque de la Cité
samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015
à 14h30, durée 30mn
tous publics
entrée libre sur réservation au 05 45 38 65 65
musée de la bande dessinée
quai de la Charente
Angoulême

au cœur des réserves du musée de la bande dessinée
L’équipe du musée vous propose une visite des réserves du musée de la bande dessinée. Riche de plus de 12 000 planches et dessins originaux, de fonds imprimés et audiovisuels, et d’objets dérivés de toutes sortes, la collection du musée permet d’évoquer la bande dessinée dans ses multiples dimensions. Le musée possède cinq réserves permettant de ranger les collections par matériau. En effet, chaque matière nécessite des conditions de conservation propre : température, hygrométrie et meubles de rangement adéquats. Ces nouvelles Journées européennes du patrimoine seront l’occasion de voir certaines des plus belles pièces de la collection, et d’aborder les questions de restauration et de préservation des collections de bande dessinées.

visites commentées au cœur des réserves du musée de la bande dessinée
samedi 19 septembre 2015 à 15h, durée 30 mn
dimanche 20 septembre 2015 à 15h et 16h, durée 30 mn
tous publics
entrée libre sur réservation au 05 45 38 65 65
musée de la bande dessinée
quai de la Charente
Angoulême

rencontre dessinée : dans l’atelier d’Afif Khaled

Dans le cadre de cette nouvelle édition des Journées européennes du patrimoine, la Cité accueillera Afif Khaled, talentueux dessinateur de bande dessinée résidant et travaillant en Charente, pour une rencontre dessinée autour de son dernier album Les divisions de fer, paru en 2014 aux éditions Soleil productions. Après une brève présentation de son parcours artistique, Afif Khaled se livrera à une démonstration de dessin et de colorisation numérique sur tablette cintiq©. Un rendez-vous exceptionnel à ne pas manquer !

Afif Khaled est né à Tanger (Maroc) le 10 novembre 1974. Installé à Angoulême depuis 1997, il y obtient un Diplôme National d’Arts Plastiques à l’École des Beaux-Arts en 2000. Un mois plus tard, il est embauché dans une société de jeux vidéo pour téléphone portable, comme illustrateur et animateur flash pour site web. Une activité qu’il continue d’exercer en indépendant. En 2001, il illustre avec Jean-Pierre Andrevon une bande dessinée dans « KOG l’encre monde », un magazine mensuel aux Éditions Harnois. Il travaille également avec le collectif Angoumoisin, le Choco Creed, et participe au 2ème et 3ème numéros sortis en 2003 et janvier 2004. Depuis 1999, il réalise de nombreuses illustrations pour divers magazines et revues telles que « Galaxie » et « Asphodal » chez Imaginaires sans frontière.
En 2004 paraît le premier tome de la série Les Chroniques de centrum, une adaptation du roman de Jean-Pierre Andrevon Le Travail du Furet à l’intérieur du poulailler publié en 1969. Depuis, Afif Khaled a publié une quinzaine d’albums (séries ou collaborations) aux Éditions Soleil Productions et Delcourt : Sky Doll, Spyder, Illimité, Jack Black, Kookaburra Universe, Polnareff, Les filles de Soleil. Son dernier album, Les divisions de fer (tome 2), est une uchronie scénarisée par Jean-Luc Sala dont chaque tome est dessiné par un dessinateur différent.

rencontre dessinée : dans l’atelier d’Afif Khaled
samedi 19 septembre 2015 à 16h
durée 1h
tous publics
entrée libre sur réservation au 05 45 38 65 65
auditorium du musée de la bande dessinée
quai de la Charente
16000 Angoulême

la ministre de la culture, Madame Fleur Pellerin au sujet des 32e Journées européennes du patrimoine :

En découvrant l’architecture d’aujourd’hui, vous visitez le patrimoine de demain : telle est l’invitation que je vous ai faite, pour ces 32e Journées européennes du patrimoine.

Chaque année, ces journées sont l’occasion de découvrir les œuvres, les monuments et les jardins que les générations précédentes nous ont légués, que nous avons su préserver et mettre en valeur au fil du temps. Et chaque année, ces journées sont un succès, car dans le patrimoine, chacun voit à raison une part de sa propre histoire. Cette année encore, 17 000 lieux seront ouverts au public, en Outre-Mer comme en Métropole.

Mais cette année sera singulière. L’édition 2015, au-delà de ces ouvertures très attendues, met en effet à l’honneur le patrimoine en train de se faire : les créations architecturales et paysagères de ces quinze dernières années.

Alors le XXIe siècle, déjà patrimonial ? La vitalité architecturale de notre époque ne fait guère de doute, et le Ministère de la Culture et de la Communication est d’ailleurs aux côtés des créateurs du présent : c’est la vocation de la Stratégie Nationale pour l’Architecture que j’ai souhaité initier cette année. À l’heure de la COP21, la question environnementale sera elle aussi au cœur de ces journées, comme elle est d’ailleurs au cœur de la réflexion architecturale et paysagère de notre époque.

Ce qui restera en revanche de ce siècle naissant fera sans doute l’objet de débats passionnés pour les générations qui nous succéderont : depuis que la nécessité de préserver le bien commun s’est imposée, ce qui doit faire partie de l’héritage n’a de cesse d’être interrogé.

Pour autant, ce que nous transmettrons se prépare dès aujourd’hui. Dans cet héritage, la création contemporaine a toute sa place : c’est l’objet du projet de loi pour la liberté de création, l’architecture et le patrimoine que j’ai présenté cet été, et dont le Parlement débattra cette année.

Cet héritage, chacun est aussi invité à le reconnaître et à le distinguer, au cours de ces journées : l’avenir du patrimoine est une question qui nous concerne tous, et en particulier les jeunes, qu’ils en soient aujourd’hui les concepteurs, les constructeurs ou les usagers.

Que ces Journées européennes du patrimoine soient donc pour chacun de vous l’occasion de vous émerveiller, et de songer à ce qui émerveillera, demain, nos enfants et nos petits-enfants.

Fleur PELLERIN

Ministre de la Culture et de la Communication