le musée de la bande dessinée fait peau neuve - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > le musée de la bande dessinée fait peau neuve

le musée de la bande dessinée fait peau neuve

de nouvelles pièces remarquables à découvrir

Pour sa réouverture, après l’hommage rendu à l’équipe de Charlie Hebdo, le Musée de la bande dessinée a repris sa configuration habituelle, tout en renouvelant l’ensemble des pièces présentées dans la salle d’exposition permanente, afin de respecter les règles de conservation qui s’appliquent aux documents papier.
En ce printemps 2015, les visiteurs peuvent découvrir de nombreuses pièces remarquables, et notamment un rare crayonné d’une planche de Bécassine par le dessinateur Pinchon, dans lequel on a la surprise de voir que le dessinateur plaçait à ce stade les dialogues dans les dessins et non en dessous, comme dans la version finalement imprimée. Mais aussi l’intégrale reliée des originaux des Aventures de Rosalie du grand Edmond-François Calvo, qui retrouve sa vitrine. Surtout connu pour La Bête est morte !, Calvo est considéré comme l’un des plus grands graphistes de la bande dessinée mondiale. Salué par Art Spiegelman ou Robert Crumb, il a été la première influence d’Albert Uderzo, le père d’Astérix.
Pour les plus jeunes et les nostalgiques, on a placé une belle page des Schtroumpfs, à l’époque où Peyo travaillait encore au dessin de sa plus célèbre série. On admirera la clarté et la finesse d’une page qui évoque drôlement le temps qu’il fait.
Autre maître belge de la bande dessinée, Franquin est mis en valeur par d’hilarants originaux de Gaston et Modeste et Pompon.
Les amateurs de western se délecteront d’une superbe illustration de Blueberry, dessinée par un Jean Giraud alors au sommet de son art. Cette illustration en noir et blanc extrêmement fouillée a été spécialement réalisée dans les années 1970 pour un puzzle.
Autres classiques de la bande dessinée française, Fred et Gotlib sont également présents par le truchement d’originaux exceptionnels, dessinés pour le journal Pilote.
On découvrira, non loin de là, deux pages de Georges Wolinski, fort éloignées du dessin « bâclé » qui fut sa marque de fabrique. Elles parodient La Chamade, roman alors très en vogue de Françoise Sagan.
Du côté des Américains, on recommandera de se pencher sur une rare Sunday page des Peanuts de Charles M. Schulz, mais aussi sur de superbes pages de Jack Davis et Robert Crumb, maîtres chacun à leur manière de l’humour sarcastique et virtuoses du noir et blanc.

Crayonné de Bécassine

© Pinchon, DR

Blueberry

© Jean Giraud, Dargaud

La chamade

© Wolinski

Rosalie

© Edmond-François Calvo, DR

The aventures of George "Murky" Morkoid

© Robert Crumb