quand vous pensiez que j’étais mort - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2015 des sélections de la Cité > quand vous pensiez que j’étais mort

quand vous pensiez que j’étais mort

de Matthieu Blanchin (Futuropolis)

Sous-titré "mon quotidien dans le coma", l’album raconte la descente aux Enfers et la lente remontée vers une vie nouvelle de l’auteur, victime d’une tumeur au cerveau. Une magnifique bande dessinée autobiographique et un courageux récit de vie.

Le jour des deux ans de sa fille, Matthieu Blanchin est pris de maux de tête de plus en plus violents, puis perd connaissance. Il vit une expérience de dédoublement, et sombre dans le coma. Coma peuplé de rêves éprouvants, plus ou moins en lien avec son hospitalisation. Coma à travers lequel il perçoit les visites mais ne peut communiquer avec les êtres chers. Matthieu Blanchin reprend connaissance et revient à une sorte de vie, en proie à une dépression et à des épisodes de crises.
D’abord écrasé par ce qui lui arrive, épuisé, il finit par trouver une planche de salut lorsqu’il entame une psychanalyse avec Didier Dumas, spécialiste d’une approche transgénérationnelle. Une voie de reconstruction s’offre alors à Matthieu, très exigeante, en marge du circuit médical. Sa guérison sera un cas pour la médecine des hôpitaux, la plupart du temps peut encline à s’intéresser à d’autres sortes de pratiques de guérison.
La densité de récit de Quand vous pensiez que j’étais mort est impressionnante. Les talents de Matthieu Blanchin, qu’on avait déjà remarqués dans ses bandes dessinées précédentes, éclatent dans cet album d’une très grande force. (CT)

acheter le livre de Matthieu Blanchin : Quand vous pensiez que j’étais mort. Futuropolis / 24 €