une histoire de charlie hebdo - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez une petite laine pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2015 > une histoire de charlie hebdo

une histoire de charlie hebdo

du 29 janvier au 8 mars 2015

Le musée de la bande dessinée s’associe aux multiples hommages rendus à l’équipe de Charlie Hebdo, et accueille une histoire de Charlie hebdo. De la revue Hara-Kiri, créée en 1960 jusqu’au numéro de Charlie Hebdo du 14 janvier 2015, une histoire de Charlie Hebdo présente une rétrospective de l’histoire du journal satirique, ainsi que des grandes figures et nombreux talents qui y ont contribué. Elle met en avant des documents rares, environ 300 pièces, provenant des collections de la Cité, mais aussi des prêts de collectionneurs privés, des amis du musée de la bande dessinée et des amis de Charlie hebdo.

Bénéficiant d’une aide financière du Conseil général et d’un partenariat avec l’INA, les équipes de la Cité ont, dans l’urgence, l’émotion mais aussi le rire, entrepris de raconter une singulière entreprise de presse qui démarre en 1960 avec le mensuel Hara Kiri, se poursuit avec Hara Kiri Hebdo, devenu Charlie Hebdo après l’interdiction prononcée par le ministère de l’Intérieur suite à la célèbre Une « Bal tragique à Colombey » sur la mort du général de Gaulle.

Extrêmement populaire au début des années 1970, Charlie Hebdo met pourtant la clé sous la porte en 1981, pour renaître en 1992 avec les « historiques » de la première formule (Gébé, Cabu, Wolinski, Willem…) et une nouvelle génération de dessinateurs et de journalistes (Charb, Tignous, Luz, Catherine…).

Le parcours rappelle également l’attachement de cette belle équipe à l’écologie et la bande dessinée, par la présentation des premiers numéros de La Gueule Ouverte, belle revue dont Pierre Fournier fut le premier rédacteur en chef et qui popularisa, grâce à Reiser, Cabu, Gébé et consorts, la lutte pour des énergies propres.
La bande dessinée a été excellemment servie par « la bande d’Hara Kiri » : on se souvient de Charlie Mensuel qui, de 1969 à 1979 et sous la houlette de Georges Wolinski a permis la traduction de nombreux classiques américains (Peanuts, Krazy Kat, Mad…), italiens (Jacovitti, Buzzelli, Crepax…), anglais (Andy Capp, Jane, Romeo Brown, Fosdyke Saga) et la découverte des meilleurs espoirs de l’époque (Golo et Frank, Francis Masse, Tardi, Alex Barbier…). Et l’on oubliera pas que tous ces grands dessinateurs ont, à des titres divers, pratiqué la bande dessinée, et avec quel talent !

Il est complété par une salle qui met en valeur les talents graphiques variés mais puissants d’artistes qui pratiquent le dessin « comme un coup de poing dans la gueule », selon la frappante formule de François Cavanna. Un mur d’expression, recouvert d’hommages à l’équipe de Charlie, complète la présentation.

exposition une histoire de Charlie Hebdo
du jeudi 29 janvier au dimanche 8 mars 2015
musée de la bande dessinée
quai de la Charente à Angoulême
en partenariat avec le Festival international de la bande dessinée
avec le soutien du Conseil général de la Charente