ciné mardi : delon en large - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2015 des rendez-vous de la cité > ciné mardi : delon en large

ciné mardi : delon en large

mardi 20 janvier 2015 à partir de 18h30, cinéma de la Cité

A lui seul il incarne le septième art français depuis des décennies. Séducteur, charismatique, Alain Delon peut se prévaloir d’une filmographie qui égrène les chefs-d’œuvre et de collaborations avec les plus prestigieux réalisateurs. Du Guépard à Plein Soleil, de Visconti à Godard, l’immense talent de Delon imprime le grand écran. Le cinéma de la Cité lui rend un hommage amplement mérité en diffusant deux films jalons de son impressionnant parcours : Plein soleil de René Clément et Mr Klein de Joseph Losey.

plein soleil

ciné-répertoire
France, Italie - 1960 - 1h59
sorti en France le 10 mars 1960
film - film francophone
de René Clément
scénario : René Clément, Paul Gégauff
d’après l’oeuvre de : Patricia Highsmith
direction de la photographie : Henri Decaë
musique ou chansons : Nino Rota
avec : Alain Delon (Tom Ripley), Marie Laforêt (Marge Duval), Maurice Ronet (Philippe Greenleaf), Erno Crisa (Riccordi), Elvire Popesco (Mme Popova), Frank Latimore (O’Brien), Billy Kearns (Freddy Miles), Romy Schneider (l’amie de Freddy), Ave Ninchi (signora Gianna), Nicolas Petrov (Boris), Viviane Chantel (la dame belge), Nerio Bernardi (le directeur de l’agence), Barbel Fanger (la ballerine), Lily Romanelli (la femme de ménage), Paul Müller (l’homme aveugle), Jean Guels (le chorégraphe)

l’histoire
Un milliardaire américain, donne la mission à Tom Ripley de convaincre son fils Philippe Greenleaf, qui passe de longues vacances en Italie avec sa maîtresse Marge, de retourner en Californie. Tom entre dans l’intimité du couple et devient l’homme à tout faire de Philippe qui le fait participer à toutes ses aventures sans cesser de l’humilier. Tom profite de l’absence de Marge pour assassiner Philippe. Qui plus est, il s’identifie à ce dernier et parvient à duper la police et Marge...

monsieur klein

ciné-répertoire
France, Italie - 1976 - 2h02
sorti en France le 27 octobre 1976
Compétition officielle Cannes 1976 - César 1977 du meilleur film, du meilleur réalisateur (Joseph Losey), du meilleur décor (Alexandre Trauner)
film - film francophone
de Joseph Losey
scénario : Franco Solinas, Fernando Morandi
direction de la photographie : Gerry Fisher
musique ou chansons : Egisto Macchi, Pierre Porte
avec : Alain Delon (Robert Klein), Jeanne Moreau (Florence), Francine Bergé (Nicole), Juliet Berto (Jeanine), Jean Bouise (l’autre Klein), Suzanne Flon (la concierge), Massimo Girotti (Charles), Michael Lonsdale (Pierre), Louis Seigner (le père Klein), Pierre Vernier (un policier), Etienne Chicot (un policier), Michel Aumont (le fonctionnaire de la préfecture), Francine Racette (Nathalie), Gérard Jugnot (le photographe), Roland Bertin (l’administrateur du journal), Jacques Maury (le professeur Montandon), Jean Champion (le gardien de la morgue), Magali Clément (Lola), Dany Kogan (Michelle), Maurice Baquet (un musicien), Joseph Losey (l’homme au Vel’ d’Hiv’)

l’histoire
En 1942 à Paris, sous l’occupation allemande, l’alsacien Robert Klein fait des affaires, notamment en rachetant à vil prix des objets d’art à des juifs en difficulté. Alors qu’il reconduit à la porte l’un d’eux à qui il vient d’acheter un petit tableau du maître néerlandais Adriaen van Ostade, il découvre parmi son courrier un exemplaire des Informations juives, journal habituellement distribué sur abonnement spécial. L’affairiste se rend compte alors qu’il existe un autre Robert Klein, homonyme, abonné au journal parce que juif et fiché comme tel à la préfecture de police. Désormais, son patronyme prend des consonances suspectes et en fait un "gibier". Pris en un piège kafkaïen, cherchant à se blanchir, il ne fait qu’augmenter la suspicion des autorités vichystes à son égard. Il découvre que son double est non seulement juif, mais aussi résistant, et qu’il joue de son homonymie pour mener des activités clandestines. Finalement muni de faux papiers, le Klein-affairiste cherchera à fuir avant d’y renoncer, tenaillé par le besoin de connaître celui dont il est la victime.

ciné mardi : delon en large

mardi 20 janvier 2015
en partenariat avec Hidden Circle

18h30 plein soleil de René Clément
21h monsieur klein de Joseph Losey

tarif spécial 2 films 7 €

Cinéma de la Cité
Vaisseau Mœbius
60 avenue de Cognac
Angoulême

+ d'info sur plein soleil
+ d'info sur monsieur klein