un second nouveau musée de la bande dessinée ! - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > un second nouveau musée de la bande dessinée !

un second nouveau musée de la bande dessinée !

le musée effectue la première "rotation" de ses œuvres

En octobre, l’équipe scientifique du musée effectue le premier renouvellement des collections, et propose une nouvelle sélection des œuvres présentées au public. Ces changements réguliers sont dictés par des obligations de conservation des documents graphiques qui sont particulièrement sensibles à la lumière. C’est donc un tout nouveau musée que le public peut découvrir, de la fin octobre 2009 à la fin janvier 2010.
Afin d’illustrer la richesse du Neuvième Art, le musée propose, à travers 250 nouvelles oeuvres, une sélection de planches originales qui relèvent d’époques et de styles les plus variés.
Trois grandes thématiques sont abordées dans ce parcours.
Les grandes époques de la bande dessinée franco-belge sont représentées par les plus grands auteurs et leur héros les plus mythiques : les planches animalières de Benjamin Rabier, le créateur de Gédéon et dessinateur de l’étiquette de La Vache qui rit, une des plus belles planches de Bécassine, extraite de Bécassine fait du scoutisme par Pinchon.
Les maîtres de la bande dessinée franco-belge ne sont pas oubliés : avec les plus belles pages de Jijé (Jerry Spring), Tillieux (Gil Jourdan), Jacques Martin (Alix), et André Franquin (Gaston Lagaffe).
Une thématique américaine présente une large sélection d’originaux depuis les fondateurs Richard F. Outcault (Buster Brown), Martin Branner (Winnie Winkle), Chic Young (Blondie), en passant par de grands auteurs de la bande dessinée de l’ « Age d’or », comme Alex Raymond et Hal Foster, mais également avec des créateurs séminaux comme Will Eisner (The Spirit), Jack Davis et Jack Kirby pour la bande dessinée de super-héros, ou encore Robert Crumb et Gilbert Shelton pour la bande dessinée underground américaine.
Sont également exposés, les Pieds Nickelés en pleine corrida, sous le crayon de leur créateur Louis Forton et une superbe page de Zig et Puce, la série par laquelle Saint-Ogan impose la bulle dans la bande dessinée française et influence le jeune Hergé. Des planches originales en couleur de Rosalie et une double page rare sur la légende du Manneken Pis illustrent le génie graphique du trop méconnu Calvo.
Enfin, un choix de pièces des grands maîtres français de la bande dessinée sont aussi présents avec Mézières et Christin (Valérian), F’Murrr, Mandryka, Jean Giraud, mais aussi Wolinski, Martin Veyron, Philippe Druillet...