planche du mois : frimousse, de claude marin - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2014 des rendez-vous de la cité > planche du mois : frimousse, de claude marin

planche du mois : frimousse, de claude marin

en septembre 2014 au musée de la bande dessinée

Tous les mois, le musée de la bande dessinée met en exergue une planche originale extraite des collections, exposée à l’entrée et commentée. Une occasion de découvrir de manière privilégiée un auteur et son œuvre, d’apprécier la richesse d’un style, d’admirer le travail graphique et la composition d’une page au plus près. Ce mois-ci c’est une planche de Claude Marin l’un des plus élégants représentants du style disneyen en France qui est ainsi mise à l’honneur.

Né en 1931, Claude Marin est l’un des plus élégants représentants du style disneyen en France. Il débute très jeune (à 14 ans !) dans la presse, remarqué dans l’immédiat après-guerre par l’éditeur-scénariste-dessinateur Marijac, qui décèle très tôt ses talents graphiques. Claude Marin va dans un premier temps faire l’essentiel de sa carrière dans les titres édités par Marijac. Il publie d’abord Le Père Noël qui, comme son nom ne l’indique pas, raconte les mésaventures d’un clochard, dans un registre d’ailleurs plus poétique que comique. On note également Costo chien policier et le très disneyen Pin Pin le lapereau, qui s’adressent aux plus jeunes lecteurs. De nombreux autres suivront, aussi bien dans le registre humoristique que le western ou l’aventure.
A partir de 1966, il s’éloigne de la presse spécialisée, consacre tout son temps à la réalisation de bandes dessinées publicitaires pour une marque de vêtements pour enfants. Redécouvert par une nouvelle génération dans les années 1970, il publie brièvement dans Mormoil et est incité par le scénariste Greg à travailler pour Achille Talon Magazine. Ils y produiront ensemble Frère Boudin, contant les aventures comiques d’un moine bon vivant.
En 1979, il réalise son rêve en travaillant pour les publications Disney, prenant la suite d’artistes français comme Gen-Clo ou Pierre Nicolas. Il dessine d’innombrables illustrations pour Le Journal de Mickey, ainsi que de nombreuses histoires courtes. En 1986, il débute Les Bébés Disney, série à laquelle contribuent les scénaristes Gégé, Belom et François Corteggiani. Le concept rencontre un très grand succès, et Claude Marin dessine plus de 600 gags, qui seront repris dans de nombreux autres pays.
Frimousse, parue dans les années 1950, peut être considérée comme une ancêtre des BD girly, qui jouent sur les clichés de la féminité. Marijac et Marin s’amusent à caricaturer avec malice les charmants travers d’une jeune fille plongée dans des aventures quotidiennes pleines d’humour.

la planche du mois de septembre 2014

Frimousse de Claude Marin
(collection du musée de la bande dessinée)
la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
musée de la bande dessinée
quai de la Charente
Angoulême