recherche : la bédéphilie dans les années 1960-1970 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > recherche : la bédéphilie dans les années 1960-1970

recherche : la bédéphilie dans les années 1960-1970

Julie Demange en doctorat d’histoire à Paris 1

L’étudiante et archiviste qui est venue consulter le fonds Couperie conservé à la Cité recherche pour son travail de thèse des témoignages sur la bédéphilie dans les 1960-1970. Vos souvenirs peuvent l’intéresser !

Julie Demange a 28 ans et réside à Dijon. Elle a suivi un parcours d’histoire à l’université de Nancy, puis un master qui lui a permis d’acquérir les bases du métier d’archiviste, fonction qu’elle exerce actuellement à la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon. Elle est en parallèle, depuis la rentrée 2013, inscrite à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, où elle a débuté un doctorat en histoire sous la direction de Pascal Ory.
C’est dans le cadre de ce travail de thèse que l’étudiante est venue passer quelques (trop courtes, à son goût) journées au centre de documentation de La Cité pour effectuer des recherches.
Son travail porte sur l’émergence de la bédéphilie dans les années 1960-1970. Les discours bédéphiles ayant déjà en partie été étudiés, elle a choisi de s’intéresser davantage aux acteurs de ce mouvement, notamment aux groupes qui se sont constitués dans la première moitié des années 1960, et en particulier le Club des bandes dessinées qui s’est mué par la suite en CELEG (Centre d’Etudes des Littératures d’expressions graphiques), et la SOCERLID (Société civile d’études et de recherches des littératures dessinées) avec son parent la SFBD (Société francaise de bande dessinée).
À la Cité, elle a consulté des fanzines et revues qui datent de la période 1960-70, ainsi que des pièces du fonds Pierre Couperie qu’elle connaissait déjà un peu pour avoir eu l’occasion de l’explorer et classer lors d’un stage de fin d’étude l’an passé à la bibliothèque de la Cité. C’est d’ailleurs lors de ce stage que l’idée de poursuivre des recherches sur les bédéphiles a peu à peu pris forme dans son esprit. Pierre Couperie est considéré comme l’un des pionniers du mouvement bédéphile. La consultation du fonds lui a montré qu’il était aussi une personne complexe et curieuse de nombreux autres domaines.

appel à témoignage

Si une partie des sources sur lesquelles travaille Julie Demange est constituée de traces écrites, elle a aussi choisi de se reposer sur un corpus de témoignages qu’elle commence à enrichir - en particulier mais pas seulement - par des entretiens menés avec des personnes ayant participé de près ou de loin, activement ou fidèlement, à des activités bédéphiles et à des groupes constitués de bédéphiles au cours des années 1960-1970.
Ainsi, si des personnes se sentent concernées et sont disposées à partager leurs souvenirs et leurs archives, Julie Demange serait heureuse et intéressée d’entrer en contact avec elles.
contacter Julie Demange.