les choix du café bédé d’avril 2014 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > les choix du café bédé d’avril 2014

les choix du café bédé d’avril 2014

nos lecteurs ont aimé...

L’île Panorama
de Maruo et Edogawa. Casterman.

Hirosuké Hitomi, écrivain raté, rêve de construire un étrange paradis terrestre qui s’inspirerait d’un conte d’Edgar Poe. Lorsqu’il apprend la mort de Komoda, riche homme d’affaires qui a la particularité de lui ressembler comme deux gouttes d’eau, il décide de le faire revenir à la vie en usurpant son identité. Il entreprend alors la construction de son paradis terrestre sur une île isolée. Mais le projet de Hitomi ressemble bientôt à une descente aux enfers...

acheter L’île Panorama de Maruo et Edogawa. Casterman. 13,95€.

Le bar à Joe
de Munoz et Sampayo. Casterman.

Rendez-vous au "Bar à Joe", de l’autre côté de la rue, là où toute une existence peut basculer en quelques minutes. On ne sait jamais sur qui on va tomber, ni quel défi la vie y aura planqué et qu’il faudra relever, quelle que soit l’issue... Pour certains, le "Bar à Joe" sera même l’avant-dernière étape...

acheter Le bar à joe de Munoz et Sampayo. Casterman. 13,75€.

Micmac aux enfers
de Mizuki. Cornelius.

Les nouvelles aventures de Kitaro et de son compère Ratichon auront de quoi satisfaire les appétits les plus féroces. Ce nouveau volume est un double numéro comprenant non pas des nouvelles mais une seule longue histoire de plus de 400 pages ! Jusqu’où les yokaï iront-ils si on leur laisse tout cet espace ? Vont-ils finir par atteindre leur but ultime et faire des humains leurs esclaves ? Ou pourra-t-on une nouvelle fois compter sur les exploits de Kitaro pour régler les conflits séculaires entre humains et yokaï ?

acheter Micmac aux enfers de Mizuki. Cornelius. 24,50€.

Abdallahi, le serviteur de Dieu
de Dabitch et Pendanx. Futuropolis.

Il y a près de deux siècles, l’aventurier René Caillé décidait d’être le premier Européen à pénétrer dans Tombouctou, au Mali, ville qui à l’époque leur était interdite. L’administration coloniale refusant tout soutien à ce fils de forçat, René Caillé, devient alors Abdallahi. Confronté au choc des cultures, Il se convertit à l’Islam, s’invente un passé de fils d’Egyptien réduit à l’esclavage par les blancs. Il dut lutter contre les maladies et les préjugés pour mener à bien son expédition. Tout en respectant l’esprit du journal qu’a laissé l’aventurier, les auteurs ont, par moments, volontairement romancé sa vie, inventé des situations, de manière à injecter dans le récit leur propre vision du continent africain. Celui qui fût considéré comme le « Marco Polo de l’Afrique » est mort dans l’indifférence générale en 1834.

acheter Abdallahi, le serviteur de Dieu de Dabitch et Pendanx. Futuropolis. 27,40€.

Rêves syncopés
de Bonneau et Ramadier. Dargaud.

Rêves syncopés, l’album signé par Mathilde Ramadier et Laurent Bonneau sur la figure marquante de la musique électro, Laurent Garnier. À travers ses propres mots, un très bel hommage à la techno, au plaisir d’être seul derrière ses platines et de voir la salle en transe. De Manchester à Berlin, quelques repères biographiques suffisent, le reste est affaire de sensation, d’émotion. Bonneau a trouvé son sujet de prédilection : seuls son graphisme et ses couleurs pouvaient envoûter le lecteur comme le fait cette musique. Une symbiose impressionnante !

acheter Rêves syncopés de Bonneau et Ramadier. Dargaud. 19,99€.

Segments t.1 : Lexipolis
de Gimenez et Malka. Glénat.

XXVIIIe siècle de l’ère galactique. Les humains sont regroupés par types de personnalités sur des planètes monocolores vouées à des fonctions uniques : la spiritualité, l’échange, la jouissance, la guerre, le travail, l’ordre et la créativité. Cette organisation sociale fondée sur les antiques théories du psychiatre Carl Gustav Jung a permis l’éradication des conflits humains par le regroupement des personnes partageant les mêmes valeurs.
Mais dans cet univers si parfait, les mystérieux guides immortels des Segments s’inquiètent : une incompréhensible épidémie de stérilité progresse et il ne reste que peu de temps pour y trouver un remède avant que l’humanité ne soit condamnée à la disparition.

acheter Segments t.1 : Lexipolis de Gimenez et Malka. Glénat. 13,90€.

Docteur Radar : tueur de savants
de Bezian et Simsolo. Glénat.

Paris, gare de l’Est, 1920. Gontran Saint-Clair, savant reconnu, est retrouvé mort empoisonné au curare dans un train de la ligne Paris-Berlin. Ce meurtre survient peu après le décès suspect de deux autres savants : Aristide Vernon et Bruno Vaillant. Plus tard, c’est le professeur Émile Lenoir qui succombe d’une piqûre de scorpion, en plein Paris. Or ces savants avaient un point commun : ils travaillaient tous sur la conquête spatiale ! Ferdinand Straub, ancien as de l’aviation française reconverti en détective, mène l’enquête et découvre que le responsable de ces crimes serait un certain docteur Radar, un mystérieux et dangereux individu passé maître dans l’art du déguisement. Entre le talent de son adversaire et l’incompétence de la police parisienne, Straub va devoir redoubler d’ingéniosité et de vigilance pour capturer le redoutable docteur Radar. Docteur Radar nous replonge dans le surréalisme français de la première moitié du XXe siècle, où science, progrès et méchants machiavéliques rythmaient les grands feuilletons policiers de l’époque comme Fantômas. Après Ne touchez à rien, le dessin expressif et virtuose de Bézian s’associe une nouvelle fois, mais dans un tout autre registre, au talent narratif et au scénario millimétré de son complice Simsolo.

acheter Docteur Radar : tueur de savants de Bezian et Simsolo. Glénat. 19,50€.