les éditions des beaux arts du peuple de shanghaï à la Cité - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > les éditions des beaux arts du peuple de shanghaï à la Cité

les éditions des beaux arts du peuple de shanghaï à la Cité

vendredi 25 octobre 2013

Le 25 octobre 2013, la Cité recevait une délégation d’éditeurs de bande dessinée chinois venus tout droit de l’Empire du milieu pour découvrir la place qu’occupe le 9ème art en France. Au programme de ce séjour la découverte de la Cité et de ses différentes composantes.

La délégation, composée de Monsieur Li Xin, directeur des Éditions des Beaux-arts de Shanghai, le principal éditeur de bandes dessinées en Chine, et de Mesdames Sun Qing et Xin Yan, était conduite par Madame Xu Ge Fei, responsable des éditions Fei qui s’emploie depuis 2009 à faire émerger en France la bande dessinée chinoise confiant à un dessinateur chinois et à un scénariste français le soin de réaliser des œuvres originales (Le Juge Bao, La Ballade de Yaya...).
La découverte de la Cité a commencé par la visite de la maison des auteurs qui accueillera à la fin de l’année 2013 Nie Chongrui, le dessinateur du Juge Bao, série publiée par les Editions Fei. L’occasion de voir l’atelier de l’artiste chinoise Lei Fang, actuellement en résidence où elle travaille sur deux albums : La Fixeuse, coréalisé avec le scénariste Jean-David Morvan et L’Envol vers la lune, des récits qui interrogent chacun à leur manière l’évolution de la Chine.
Après quoi les éditeurs chinois ont découvert la bibliothèque de la Cité où ils ont offert l’édition chinoise de la bande dessinée Les Trois Royaumes ainsi que la version en en langue française de cette adaptation d’un des grands romans classiques chinois édité toute juste paru aux éditions Fei.

Enfin la visite devait s’achever au musée de la bande dessinée après un passage par les espaces d’archivage des collections de la bibliothèque de conservation et du musée, où les éditeurs ont pu admirer quelques planches remarquables, dont celles de leurs compatriotes He Youhzi, Xiaoming Wei et Ye Xin. Particulièrement sensibles à la constitution d’une mémoire de la bande dessinée, les responsables chinois ont assuré qu’ils ne manqueront pas de favoriser les relations avec auteurs et éditeurs chinois afin de permettre à la Cité d’enrichir ses collections chinoises.