lécroart : planches en vrac ou à la découpe - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > espace pro > location d’expositions > lécroart : planches en vrac ou à la découpe

lécroart : planches en vrac ou à la découpe

Grand champion des bandes dessinées à contraintes formelles (pliage, palindrome, lectures multiples...), Etienne Lécroart a pris au pied de la lettre un des emplois du mot « planche » qui désigne la version originale de la bande dessinée. S’improvisant menuisier, il a réalisé des bandes dessinées sur de véritables planches en pin qu’il a découpées pour les transformer en puzzles, taquins et autres casse-têtes que le visiteur est invité à manipuler pour reconstituer les différentes variantes d’une même histoire.

Empruntant à la fois à l’univers du jouet et à celui de la bande dessinée, cette exposition permet de découvrir les derniers exercices sur planches en bois permutables de l’auteur de Bandes de sonnets.

Etienne Lécroart est né le jour des morts en 1960. Il est ainsi quasiment jumeau de l’Oulipo. Neuf années plus tard une grand-mère inconséquente lui offre le recueil n°43 de Pilote qu’il trouve laid et inintéressant. Il lui faudra encore quelques mois pour l’apprécier à sa juste valeur. Dans le même temps, il tombe chez ses parents sur un stock de vieux Paris-Match et s’initie au dessin d’humour à travers Chaval, Bosc et Sempé. Telles sont ses références. Ainsi a-t il toujours navigué entre dessin d’humour et bandes dessinées. En dilettante.

En 1986, il entame une carrière de dessinateur de presse, toujours d’actualité. Parallèlement, il fait à ses débuts des petits livres pour le plaisir : Pat & Tic (folioscope paru plus tard aux éditions Hors-Gabarit), La vie exemplaire de Saint Sinus (paru plus tard aux éditions Cornélius), L’astrophago-typologie à la portée de tous, dont les pages sont découpées en trois dans la hauteur ; le lecteur en y affichant les signes du zodiaque occidental et chinois qui lui correspondent ainsi que son plat préféré, s’y voit révéler son portrait physique idéal ainsi que son caractère et le conseil de l’astrophago-typologue. C’est à la suite de ces premiers travaux qu’il découvre l’Oulipo (Ouvroir de LIttérature POtentielle). En 1990 il suit de loin la naissance de l’Association. Mais c’est vraiment la naissance de l’Oubapo (Ouvroir de Bande dessinée Potentielle) au sein de cette maison d’éditions qui aiguise son intérêt. Il devient très rapidement membre de l’Oubapo au sein duquel il crée de nombreuses bandes dessinées à contraintes formelles fortes.

télécharger la fiche de présentation de l’exposition, les données techniques et les tarifs

contacter l’équipe pour plus d’informations ou pour réserver l’exposition

+ d'info sur l’exposition présentée à la Cité en 2011