réaliser une planche de bande dessinée - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > votre visite > publics > groupes scolaires et parascolaires > visites et ateliers > ateliers pratiques > réaliser une planche de bande dessinée

réaliser une planche de bande dessinée

3 séances de 1h30 minimum
à partir du cycle 3
30 élèves maximum

La première séance est consacrée au découpage de la planche à partir du scénario préalablement rédigé en classe. Après avoir découvert les codes de la bande dessinée (bulles, cadrages, dessin de personnage), les participants esquissent les cases en intégrant dialogues et narratifs.
La deuxième séance consiste à réaliser le crayonné de sa planche sur format A3, et à mettre l’accent sur les décors, à l’aide d’une documentation photographique fournie par la médiatrice.
La troisième séance est consacrée à l’encrage du crayonné, à l’aide de stylos indélébiles permettant différents types de mise en couleur.
Une quatrième séance peut être programmée pour effectuer la colorisation des planches.
Cette colorisation peut être réalisée de façon traditionnelle (gouache, aquarelle, crayon de couleurs, encres colorées) ou numérique (à l’aide d’un logiciel de mise en couleur). Attention, pour cette activité, la jauge est limitée à 15 élèves.
Les ateliers se déroulant au musée comprennent le matériel graphique et numérique, théorique.

A savoir : La réalisation d’une planche de bande dessinée, du scénario à la mise en couleur est un projet au long cours qui nécessite généralement entre 10 et 15 heures de travail par élève, et un suivi important de la part de l’enseignant. Si les productions sont destinées à être proposées dans le cadre d’un concours, prévoir de fixer la première séance trois mois minimum avant la date d’échéance du concours. Pour une meilleure gestion du planning, il est conseillé à l’enseignant de poursuivre la réalisation des planches entre les séances au musée. Dans le cadre d’un projet de ce type, les classes ayant réservé pour 3 ateliers au musée bénéficient d’un suivi gratuit en classe d’1h30, dispensé par la médiatrice.