cinéma : oucipo à gogo, le cinéma sous contraintes - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez une petite laine pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2013 des rendez-vous de la Cité > cinéma : oucipo à gogo, le cinéma sous contraintes

cinéma : oucipo à gogo, le cinéma sous contraintes

jeudi 23 mai 2013 à partir de 18h30, cinéma de la Cité

Dans le cadre des célébrations des vingt ans de l’OuBaPo (Ouvroir de Bande dessinée Potentielle), la Cité consacre une soirée à une autre branche des arts sous contraintes, l’OuCiPo (Ouvroir de Cinéma Potentiel). Concoctée avec l’auteur de bande dessinée Matt Madden, représentant pour l’Amérique du Nord de l’OuBaPo, actuellement en résidence à la maison des auteurs à Angoulême et féru de 7ème Art, cette soirée est l’occasion de découvrir les aspects du cinéma potentiel. Au programme, projection de Five Obstructions de Lars von Trier et Jorgen Leth, précédée d’un programme de courts métrages sous contrainte (narratifs, animations, vidéos clips...) et suivie d’un débat avec Matt Madden.

oucipo à gogo

18h30 : introduction à l’OuCiPo
En 1960, Raymond Queneau et François Le Lionnais fondent l’Ouvroir de littérature potentielle, ou OuLiPo, un groupe de travail d’écrivains et de mathématiciens qui définiront la « littérature à contrainte ou « ittérature potentielle . Leur objectif est de remettre à jour une écriture en se donnant volontairement des contraintes de structure, de forme, comme par exemple en limitant les lettres utilisables dans un texte (Cf. La Disparition de Georges Perec, roman écrit sans utiliser une seule fois la lettre e).
L’idée sous-entendue par ce principe, c’est qu’en s’imposant ces contraintes, l’écrivain est obligé de faire travailler son imagination, de passer par des chemins assez peu explorés, et ainsi éviter le cliché, la redondance, la facilité, pour découvrir de nouvelles « potentialités » de littérature.
L’OuLiPo, encore aujourd’hui très actif, a donné naissance à des ouvroirs rejetons dans d’autres domaines artistiques. Parmi eux, l’OuCiPo, ou Ouvroir de Cinéma Potentiel officiellement ouvert en 1974 par François Le Lionnais, également cofondateur de l’OuLiPo.
A travers une sélection de courts-métrages (prise de vues réelles, animation) et de clips, Matt Madden introduit au film « oucipien » ou « cinéma à contraintes artistiques volontaires ».

20h00 : 5 obstructions
Belgique, Danemark, 2004, 1h30
de Lars von Trier et Jorgen Leth
avec Patrick Bauchau, Jorgen Leth, Alexandra Vandernoot.

l’histoire
Lars von Trier considère The Perfect human (1967) comme l’un de ses films cultes. Il défie son réalisateur, Jørgen Leth, de tourner cinq remakes de ce court métrage. Pour chaque projet, il va lui imposer de nouvelles « obstructions » le forçant à repenser l’histoire et les personnages de son film original. Leth devra gérer restrictions, ordres et autres interdictions. Five obstructions est un jeu plein de pièges et de coups vicieux. Un film fascinant et totalement inédit autour d’un cinéaste qui accepte de recréer totalement une de ses premières œuvres. Un voyage initiatique au cœur du processus de la création cinématographique.

oucipo à gogo


jeudi 23 mai 2013 à partir de 18h30
tarif unique 3,50€
la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
cinéma de la Cité
vaisseau mœbius
60 avenue de Cognac
Angoulême

+ d'info sur le programme, la bande-annonce, les horaires.