parlons d’images #8 : puissance du medium - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez une petite laine pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2013 des rendez-vous de la Cité > parlons d’images #8 : puissance du medium

parlons d’images #8 : puissance du medium

conférence de Raymond Bellour et projection de Passion de Jean-Luc Godard
mardi 14 mai 2013 à partir de 17h30, cinéma de la Cité

Le Pôle Image Magelis, le Pôle régional d’éducation artistique et de formation au cinéma et à l’audiovisuel, le CDDP (Centre départemental de documentation pédagogique) de la Charente, la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image présentent la 8ème conférence du cycle Parlons d’images. Une soirée spéciale : une conférence de Raymond Bellour et une projection du film de Jean-Luc Godard Passion, suivie d’un débat.

programme


17h30-20h conférence de Raymond Bellour
Puissance du medium
« Puissance de la parole (1988, 25 min.) est un film industriel commandé à Jean-Luc Godard par France Telecom. C’est un film peu connu, peu montré. Et c’est pourtant le film dans lequel Godard a su dénouer le conflit entre les mots et les images qui a hanté tant de ses films, et entre tous Passion suivi de Scénario du film Passion.
Godard a dit et redit que le cinéma devait tout au montage. Il a dit aussi que le cinéma était un art du XIXème siècle accompli au cours du XXème. Son cinéma est un art du collage, fait de citations et d’emprunts. Il a ici monté et entrelacé deux histoires dont proviennent tous les dialogues de son film, à peine retouchés. D’un côté une histoire extraordinaire d’Edgar Allan Poe, pur dialogue métaphysique entre deux anges ; de l’autre un roman policier de James Cain. Associer littérature-philosophie et fiction populaire pour servir la technologie du téléphone, c’est penser la machine-cinéma projetée entre son passé et son futur.
Par là s’ouvre l’espace qui permet à la vidéo de retravailler toutes les modalités d’alternance entre les deux histoires comme entre les plans qui les composent - jusqu’à la demi-trame induisant des quasi-simultanéités, portant les effets d’alternances à leur plus haute intensité. Godard mèle ainsi dans ce film de commande D.W. Griffith et Dziga Vertov, Fritz Lang et Stan Brakhage. Il y associe par là, comme le téléphone-satellite et la théorie atomiste de Poe l’y conduisent, les mots et les images, sans plus se soucier de l’impérialisme des uns ou du caractère ineffable des autres. Il les transforme, matériellement et théoriquement, les uns dans les autres. Il invente ainsi un poème-récit souverain, un essai sur les données immédiates et la mémoire du cinéma-vidéo parlant comme avenir. »

Raymond Bellour
Écrivain français, critique et théoricien, principalement connu pour ses essais sur le cinéma. Après des études de lettres, il écrit des critiques de cinéma pour de nombreux organes de presse quotidienne ou hebdomadaire. En 1963, il fonde la revue Artsept. L’année suivante, il entre au CNRS. En 1979, il est docteur d’État. À partir de 1986, il donne des cours à l’université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Il participe à l’exposition Passages de l’image (1989).
En 1991, avec Serge Daney, il participe à la création de la revue Trafic.

20h00-21h00 collation

21h00-22h30 projection du film Passion
France, Suisse - 1982 - 1h27
Prix Vulcain de l’artiste-technicien (Raoul Coutard) Cannes 1982
de Jean-Luc Godard
scénario Jean-Luc Godard, Jean-Claude Carrière
avec Isabelle Huppert (Isabelle), Michel Piccoli (Michel Boulard), Hanna Schygulla (Hanna), Jerzy Radziwilowicz (Jerzy), Jean-François Stévenin (le machino), Laszlo Szabo (le producteur), Myriem Roussel (Myriem), Dominique Blanc (une femme dans le tableau d’Ingres).

l’histoire
Dans une usine de province, il y a une guerre d’usure entre le patron et une ouvrière qui veut créer une section syndicale. On retrouve les mêmes divisions a l’hôtel du coin entre la population locale et l’équipe des techniciens de cinéma...
+ d'info sur le film : bande-annonce, notes de productions, images, revue de presse...

23h00 débat

parlons d’images

en partenariat avec le Pôle régional d’éducation à l’image, le CDDP et le Pôle Image Magelis
mardi 14 mai 2013 à partir de 17h30
cinéma de la Cité
vaisseau mœbius
60 avenue de Cognac
Angoulême

conditions
conférence : entrée libre dans la limite des places disponibles
film : tarif unique 3,50 €
inscription auprès de Cécilia Oddos
ou 05 45 38 51 58

le cycle parlons d’images

Pour la cinquième année consécutive, le Pôle Image Magelis et le Centre Départemental de Documentation Pédagogique de la Charente ont signé une convention de partenariat en vue de l’organisation de l’opération intitulée Imag’Ecoles. L’objectif de ce partenariat est double : faire découvrir les talents locaux et la diversité des métiers exercés au sein du Pôle Image et surtout familiariser les élèves à l’univers et à la fabrication des images, les préparant ainsi à vivre dans un monde utilisant de plus en plus d’images.
Le Pôle d’Education Artistique et de Formation au Cinéma et à l’Audiovisuel de la Région Poitou-Charentes a rejoint le partenariat pour l’organisation d’un cycle de conférences intitulé Parlons d’images.
Destinées à la fois aux enseignants, aux professionnels de l’image et aux étudiants, les conférences proposées traitent des enjeux de l’éducation à l’image et du rôle du cinéma dans l’éducation.
La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image s’est naturellement associée à l’opération.