la scénographie - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
nous vous informons que le musée de la bande dessinée, la bibliothèque, le cinéma et la librairie sont ouverts.
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2013 > spirou : un héros dynamique > la scénographie

la scénographie

Inspirée par le caractère espiègle et intrépide de Spirou, la scénographie conçue par Nawak & Ventilo s’établit autour de trois principes qui, en jouant sur des niveaux très différents d’identification au personnage, permettent au public d’être accompagné dans sa visite par le célèbre groom.

En premier lieu, symbolisant l’âme pétillante et fougueuse du héros, ressorts et spirales constituent le fil scénographique de présentation des œuvres. Ils sont utilisés tout au long de l’exposition comme supports des cloisons, des cadres, des objets, des vitrines, mais ils peuvent aussi servir de socles d’assises ou de tables, de cloisonnement d’espaces, ou encore agir comme signe graphique.
univers graphique du projet
La forme spirale, déclinée sous de multiples facettes (ressorts, portes tambours, jeux d’hélices, graphisme…) traduit le dynamisme du personnage, son côté pétillant, l’énergie avec laquelle il conduit ses aventures. La spirale, signe du mouvement, et même du premier mouvement de Spirou qui bondit de la table à dessin de Rob-Vel, entraîne le visiteur dans l’exposition et conduit son regard tout au long de la visite. Le rythme chronologique de l’exposition joue lui aussi sur le registre de « dérangement » progressif, de variation de vitesse et d’amplification des effets propres au ressort comme aux aventures de Spirou, de Spip, du Marsupilami... Horizontal ou vertical, ce signe donne à voir et surtout à ressentir combien ce personnage, dont le métier devrait pourtant inciter à la sédentarité, échappe à la gravité, voyageant dans le temps, bondissant dans l’espace, voltigeant sous la plume de ses différents dessinateurs pour continuer son histoire.
univers graphique du projet
À un tout autre niveau, le code vestimentaire de Spirou comme les objets associés à sa fonction de groom jouent un rôle de ponctuations, de traits d’union entre les espaces et les œuvres. Boutons dorés, galons noirs, célèbre calot, valises… autant de marques pour aller d’un lieu à l’autre, de curseurs pour relier les œuvres, d’écrins pour présenter des objets, ou d’assises pour les lecteurs.
univers graphique du projet
Ce vocabulaire de formes, d’objets et de couleurs, qui trahissent Spirou sans l’ombre d’un doute, fonctionne comme un appel complice à s’arrêter, à regarder, à voyager dans l’exposition accompagné par l’aventurier.

Enfin, des éléments d’architecture offrant des références claires aux théâtres quotidiens de ce personnage indiquent la fonction de chacun des espaces. Ainsi, le public a la possibilité de se repérer entre les différents temps de l’exposition à partir des lieux mythiques tels que le Château de Champignac, le Moustic Hôtel ou la salle de rédaction du journal. Spirale, inspirateur… Spirou. Le principe de scénographie conforte le héros dans un costume qui dépasse ses aventures et lui confère un statut de mot-image qui, à l’occasion de ses 75 ans, l’inscrit dans une dynamique de création jamais démentie.

la conception et la réalisation

l’équipe Nawak et Ventilo mandataire et agenceur
Cédric Simoneau chef de projet
Nadège Grosbois et Edith Clavel scénographes
Olivier Douzou et Noémie Lelièvre graphistes
Sylvie Vassalo mission de conseil
Thomas Costerg éclairagiste

L’ entreprise Nawak et Ventilo réalise depuis 1991 des décors de théâtre, de cinéma et de télévision. Elle produit également les scénographies de nombreuses expositions temporaires et permanentes, d’événements dans des lieux historiques notamment pour les Nuits blanches : le Petit et Grand Palais, la Bibliothèque historique de Paris (Hôtel de Lamoignon), la Tour Saint-Jacques, l’Ecole des Beaux Arts de Paris. Elle a réalisé les expositions des six dernières années du Salon du livre et de la Presse jeunesse de Montreuil et de Seine-Saint-Denis.
Habituée à la mise en valeur des dessins, illustrations et bandes dessinées, et attentive à la médiation de ces œuvres pour tous les publics, cette équipe pluridisciplinaire travaille depuis de nombreuses années dans une complémentarité complice. La scénographie est assurée par Nadège Grosbois et Edith Clavel, associées à Olivier Douzou (directeur éditorial des éditions du Rouergue Jeunesse et intervenant pour le Festival BD à Bastia) qui assure le développement graphique et signalétique avec la graphiste Noémie Lelièvre.