en dédicace : rachel deville et sandrine martin - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez une petite laine pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2013 des rendez-vous de la Cité > en dédicace : rachel deville et sandrine martin

en dédicace : rachel deville et sandrine martin

jeudi 31 janvier 2013 de 16h30 à 18h, librairie de la Cité

Rachel Deville a traduit ses rêves en bandes dessinées et les a rassemblé dans un ouvrage entièrement réalisé à la maison des auteurs d’Angoulême, L’Heure du loup. Elle aussi ancienne résidente de la maison des auteurs, Sandrine Martin s’intéresse aux étapes clés qui jalonnent la vie d’un couple dans un somptueux recueil de crayonnés pleine page, La Montagne de sucre. Emblématiques de la créativité à l’œuvre dans la bande dessinée contemporaine, les deux auteures dédicacent leurs ouvrages parus à L’Apocalypse.

l’heure du loup

En bande dessinée, le récit de rêve est un exercice probablement encore
plus périlleux que l’autobiographie. Avec cet imposant recueil de rêves,
Rachel Deville réussit ce tour de force de proposer une transposition
aussi personnelle qu’universelle d’une vingtaine de cauchemars tout
aussi denses que narratifs. Son traité au crayon charbonneux, ses mises
en pages dilatées et le minimalisme du personnage de la rêveuse nous
font accomplir l’expérience rare de rentrer dans l’inconscient onirique
et angoissant de son auteur. Peu d’ouvrages seront parvenus à marier
ainsi rêve et bande dessinée, qui font pourtant bon ménage, depuis
Le Cheval blême de David B, jusqu’au récent Rêveur captif de Barthélémy Schwartz. L’Heure du loup, réalisé à la maison des auteurs d’Angoulême, est le premier livre en France de Rachel Deville, dont l’ouvrage Lobas était paru en 2007, directement en espagnol chez Sinsentido.

la montagne de sucre

Voici un ouvrage qui pourrait faire un cas d’école théorique : est-ce qu’un livre constitué d’un dessin par page, sans apparente continuité narrative, mais qui (malgré le fait que les protagonistes changent de visage) semble nous raconter quelque chose quand même, peut être considéré comme de la bande dessinée ? La bonne nouvelle, c’est que La Montagne de sucre est tellement au-delà de ces questions qu’elle les rend caduques. Sandrine Martin nous évoque, en autant de magnifiques petits tableaux au crayon, la rencontre, les entrechats, l’idylle, la désillusion, la rupture. Parfois réalistes, parfois métaphoriques, oscillant entre le sublime et l’humour noir, Sandrine Martin, qui fut accueillie en résidence à la maison des auteurs en 2006, nous offre tout simplement un extraordinaire livre sur l’amour. Ce qui, on en conviendra, n’est pas donné à tout le monde.

dédicace

Rachel Deville et Sandrine Martin
jeudi 31 janvier 2013 à partir de 16h30

librairie de la Cité
musée de la bande dessinée
quai de la Charente
Angoulême

+ d'info sur Rachel Deville
acheterles livres de Rachel Deville
+ d'info sur Sandrine Martin
acheterles livres de Sandrine Martin