la collection des courts-métrages pixar - volume 2 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
le restaurant la table à dessin est actuellement fermé pour travaux.
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2013 des sélections de la Cité > les vidéos coups de cœur 2013 de la Cité > la collection des courts-métrages pixar - volume 2

la collection des courts-métrages pixar - volume 2

collectif (Walt Disney France)

Très attendue après une savoureuse première salve en 2007, la (re)découverte de courts dessins animés, parfois inédits, parvient encore à enchanter petits et grands. Malgré quelques redondances, ce second volume confirme avec saveur l’originalité et les prouesses techniques du célèbre studio californien.

Emeryville, la bourgade des studios Pixar, peut se vanter de demeurer le meilleur fournisseur de la magie Disney. Les courtes pépites ici compilées, dont sept inédits et des compléments de longs-métrages en salles, maintiennent à un niveau technique impressionnant une réputation rarement égalée dans l’histoire du cinéma d’animation. Certes, on pourra noter plus d’une réminiscence de grands films à succès (après un volume 1 proposant en grande majorité des sujets originaux) : Notre ami le rat rappelle Ratatouille, Burn-e révèle les conséquences des séquences-phares de Wall-e, Lady and the lamp évoque tout à la fois un brouillon de Toy story et de Là-haut... Mais quels stupéfiants talents dans ces productions plus modestes - et parfois travaux préparatoires ! John Lasseter et son équipe employant même dans leur tribut aux rongeurs, la quasi totalité des techniques d’animation existantes...

Mieux encore, les figures plus indépendantes (malgré une filiation des chiens de Dug en mission spéciale avec les Looney Tunes ou Tex Avery) valent au spectateur des plaisirs rares dont les étonnants Jour/nuit et Passages nuageux. Le chef-d’oeuvre semblant atteint avec Presto de Doug Sweetland, dévoilant un illusionniste riche de chapeaux aptes à la téléportation... et d’un lapin peu coopératif. Narration en temps réel, sans aucun dialogue, en Cinemascope : un authentique trésor, développant des gags ambitieux dans l’écriture et d’une belle fluidité au visionnement. Cette cascade de saveurs rencontre pourtant un écueil... dans une négligence technique : l’impossibilité de visionner tous les programmes à la suite, loin de la pratique application « Disney fastoche » de l’oncle Walt. Un autre savoir-faire, qu’auraient mérité Andrew Stanton, Pete Docter et autres réalisateurs à applaudir en famille. (GCo)

acheter le DVD de La Collection des courts métrages Pixar - volume 2
acheter le Blu-ray de La Collection des courts métrages Pixar - volume 2

acheter le DVD de La Collection des courts métrages Pixar - volume 1
acheter le Blu-ray de La Collection des courts métrages Pixar - volume 1