rencontre : 10 ans de résidences à la maison des auteurs - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez une petite laine pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2013 des rendez-vous de la Cité > rencontre : 10 ans de résidences à la maison des auteurs

rencontres de l’auditorium

rencontre : 10 ans de résidences à la maison des auteurs

samedi 2 février 2013 de 14h30 à 16h, auditorium du musée

Depuis dix ans, 165 auteurs ont été accueillis dans ce lieu dédié à la création graphique, unique en France. Rencontre avec Pili Muñoz, directrice de la maison des auteurs, et les auteurs Johanna Schipper, Julie Maroh, Alfonso Zapico, animée par Jean-Philippe Martin (la Cité).

les auteurs

johanna schipper
... était très petite lorsqu’elle naquit sur l’île de Formose au siècle dernier. Chang Kai Chek, le frère d’armes mais néanmoins ennemi mortel de Mao, dirigeait encore l’île : c’est dire ! Pour des raisons géopolitiques (Révolution Culturelle en Chine, guerre du Vietnam), l’avion de ligne de la compagnie taïwanaise China Airlines qui l’amena en Europe fit escale à Anchorage, en Alaska ! Depuis ce jour, elle se languit du Pôle.
Mais la route était encore longue avant qu’elle ne retourne dans le Grand Nord. Elle passa notamment par Angoulême, où elle fit ses études entre 1986 et 1992 dans l’atelier de bande dessinée de l’École régionale des beaux-arts, version « canal historique ». Elle y croisa un nombre extraordinaire d’auteurs talentueux dont la simple liste donne le vertige.
Voyageuse infatigable, elle se rendit au début du XXIème siècle chez les Jivaros d’Equateur, où elle prit des plantes hallucinogènes dans le cadre d’une initiation chamanique. Au printemps 2011, elle était donc prête à affronter la rudesse du climat du Nunavik, la région la plus septentrionale du Québec, d’où elle ramena le récit sur lequel elle travaille actuellement La Princesse des Neiges.

julie maroh
... est née entre deux terrils ch’ti en 1985. Vers 6 ans, elle commence à dessiner des histoires et à apprendre le piano, qui restent à ce jour ses principaux modes d’expression.
Elle réalise entre 8 et 10 ans ses premières bandes dessinées que sa maman fera fièrement relier à la Papethèque du coin. Le jour de ses 18 ans, un bac Arts Appliqués en poche, elle part à Bruxelles pour y passer le concours d’entrée de la section BD de l’Institut Saint Luc. Elle en sort en 2006 avec la Haute Distinction et une grande partie de l’écriture de son futur album Le bleu est une couleur chaude. Elle poursuit ses études à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles en section Lithographie, met sur pied le premier fanzine de l’Académie, participe à d’autres collectifs, autopublie quelques recueils et signe un contrat avec les éditions Glénat. Le bleu est une couleur chaude sort au printemps 2010. Une nouvelle aventure commence : le livre est édité en espagnol et néerlandais, il est primé à plusieurs reprises (Salon de Roubaix 2010, Festival de Blois 2010, Prix des lycéens de Guadeloupe 2011, Prix de la BD inter comité d’entreprises 2011, Prix du Public Fauve Fnac Sncf au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2011). Elle s’attèle depuis à son prochain livre : un mythe contemporain dans le milieu du business rock et s’installe à la maison des auteurs pour le réaliser.

alfonso zapico
est né en 1981 dans la région minière des Asturies (Espagne). Il a étudié l’illustration aux Beaux-Arts d’Oviedo. Illustrateur freelance depuis 2004, il travaille pour l’édition jeunesse, la publicité et le Web, et réalise diverses commandes pour des organismes publics. Les quotidiens régionaux La Nueva España et Les Noticies publient régulièrement ses dessins pour la presse. Sa première bande dessinée La Guerre du professeur Bertenev paraît en 2006 aux éditions Paquet ; elle sera suivie en 2009 d’une édition espagnole chez Dolmen pour laquelle il a reçu le prix "Auteur révélation" lors de l’édition 2010 de FICOMIC-Salón del Cómic de Barcelona. En 2008, les éditions Astiberri publient Café Budapest, un album mettant en scène les communautés arabe, juive et occidentale dans la Palestine de la fin des années 40.
Il participe également aux ouvrages collectifs Un jour de mai (Editions Paquet, 2007) et Un buen hombre (Glénat / Espagne 2009).
Il a écrit et dessiné au cours d’une première résidence Dublinés, un roman graphique consacré à l’écrivain irlandais James Joyce, récompensé par le très prestigieux Premio Nacional del Cómic 2012 décerné par le ministère de la Culture espagnol, ainsi que le carnet de voyage La ruta Joyce : Dublín-Trieste-París-Zúrichen , parus aux éditions Astiberri.
Il a été accueilli en résidence pour son nouveau projet La Ballade du nord qu’il consacre à l’histoire de son pays : la révolte minière de 1934 aux Asturies, moment clé dans l’histoire du mouvement ouvrier espagnol et l’entrée dans la guerre civile.

10 ans de résidence
samedi 2 février 2013 de 14h30 à 16h

la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
auditorium du musée de la bande dessinée
quai de la Charente
Angoulême