carte blanche : lorenzo chiavini à l’honneur - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
le restaurant la table à dessin est actuellement fermé pour travaux.
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2012 des rendez-vous de la Cité > carte blanche : lorenzo chiavini à l’honneur

carte blanche : lorenzo chiavini à l’honneur

les choix de Lorenzo au musée et à la librairie le 19 septembre 2012

Lorenzo Chiavini a inauguré la rentrée des Cartes blanches du musée de la bande dessinée. L’auteur de Furioso publié aux éditions Futuropolis, a montré toute sa passion de la bande dessinée à travers sa visite commentée de quelques planches choisies dans le musée, d’une sélection de livres et de commentaires autour de ses planches originales. Cette belle rencontre a permis au public de mieux comprendre ses influences et ses aspirations.

Plus d’une vingtaine de personnes ont eu le plaisir d’échanger avec Lorenzo Chiavini et de suivre sa visite commentée dans le musée. Tout d’abord, l’auteur a choisi une planche de Zig et Puce d’Alain Saint-Ogan avec lequel il se trouve des affinités. Lorenzo apprécie avant tout le travail de l’auteur français qui est d’une grande simplicité (dans le sens noble du terme) et d’une beauté graphique qui n’a pas vieilli grâce à sa ligne claire efficace. Le groupe s’arrêta sur une planche de 1932 de Mickey contre Ratino. Notre guide ne pouvait éviter de parler de Disney, ayant travaillé pour le magazine italien Topolino durant plusieurs années. Lorenzo en profita pour rappeler que la très grande majorité des auteurs italiens sont passés par "l’école Disney" !
Pour un auteur d’origine italienne, Lorenzo se devait de parler de Luciano Bottaro qu’il a eu la chance de rencontrer ! Pour Lorenzo, l’auteur de Pepito a su s’émanciper de l’école Disney pour raconter des histoires originales grâce à un style unique qui a bercé son enfance. Enfin, la dernière planche commentée fut celle de Torpedo de Jordi Bernet au style remarquable dont l’influence de W. Eisner se devine.
La carte blanche permit une autre belle rencontre autour de quelques livres de référence de notre invité. Le premier fut Stigmate de Lorenzo Mattotti, premier coup de coeur graphique qui a beaucoup influencé le guide de la soirée. Il choisit ensuite La Mouche de Lewis Trondheim, une bande dessinée simple et très efficace puis une planche d’Isaac le Pirate de Christophe Blain qui l’influence encore beaucoup aujourd’hui pour apprendre à "lâcher prise", à moins construire pour libérer sa narration. Lorenzo Chiavini poursuivit avec Pinocchio de Benito Jacovitti, d’une littérature incroyable mais difficile à traduire dans une autre langue, en effet, Benito Jacovitti inventait ses propres mots dans un style surréaliste très personnel.
Enfin, l’auteur commenta ses propres planches du très beau Furioso avant une séance de dédicace fortement appréciée.

Écoutez l’émission Conciliabulles avec Lorenzo Chiavini sur Radio Accords.

+ d'info sur la prochaine carte blanche, le mercredi 17 octobre 2012 avec David Prudhomme autour de Rebétiko, la mauvaise herbe et La Traversée du Louvre aux éditions Futuropolis.