université d’été 2012 : les intervenants - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
pour la sécurité sanitaire de tous, nous vous informons que le port du masque est obligatoire dans nos espaces pour les personnes de plus de 11 ans.
accueil > espace pro > formations, colloques, séminaires > archives des formations et événements professionnels de la Cité > les universités d’été > 6ème université d’été de la bande dessinée : mangaphilie, mangafolie (...) > université d’été 2012 : les intervenants

université d’été 2012 : les intervenants

spécialistes du manga

Universitaires, critiques, éditeurs ou auteurs, ils sont intervenus durant la 6e Université d’été de la bande dessinée proposant conférences, débats en public - parfois animés - se prolongeant en discussions bien après la clôture des sessions.

benoît berthou
Benoît Berthou est maître de conférences à l’université Paris 13. Responsable du Master « Culture, Média », et membre du LABoratoire des Sciences de l’Information et de la Communication, ses recherches portent sur l’influence des technologies numériques sur la chaîne du livre et sur la bande dessinée en tant qu’industrie culturelle. Responsable de la revue en ligne Comicalités. Grand témoin de la 6e Université d’été de la bande dessinée.

julien bouvard
Maître de conférences en langue et civilisation du Japon contemporain à l’université Jean Moulin Lyon III, Julien Bouvard est membre de l’Institut des Études Transtextuelles et Transculturelles (IETT) et de diverses sociétés d’études françaises et japonaises sur le manga. Spécialisé dans l’histoire de la bande dessinée japonaise, il mène également des recherches sur les processus de censure, de légitimation, et sur l’intermédialité des produits de la culture japonaise contemporaine.


pierre-laurent daures
Dessinateur occasionnel, il écrit aussi des textes critiques et théoriques sur la bande dessinée et développe une activité de médiation culturelle : organisation d’expositions et d’évènements, formation des acteurs culturels, conception et animation d’ateliers de découverte et de pratique de la bande dessinée (Planète Manga, Les portes du temps, etc.)



agnès deyzieux
Documentaliste, formatrice pour les professionnels du livre, critique littéraire. Présidente de l’association Bulle en Tête spécialisée dans la promotion de la lecture de bande dessinée (formation, expositions) et de Gachan, 100% manga. Auteure de Découvrir le manga (ed. Sceren) et d’ouvrages pédagogiques sur la bande dessinée chez Magnard (L’orme du Caucase ; L’île au trésor).


christine détrez
Christine Détrez est maitresse de conférences en sociologie à l’ENS de Lyon. Ses recherches portent notamment sur les pratiques de loisirs des adolescents. Ses dernières publications : L’enfance des loisirs (avec Sylvie Octobre, Pierre Mercklé et Nathalie Berthomier, Ministère de la culture, 2010) ; Les mangados. Lire des mangas à l’adolescence (avec Olivier Vanhée, BPI, 2012).



stéphane duval
Fondateur et directeur des éditions Le Lézard noir. Fondé en 2004, s’est donné pour vocation d’introduire auprès du public français des auteurs majeurs de la culture underground, de l’art contemporain et des avant-gardes japonaises. Le Petit Lézard (www.petitlezard.org) est la collection jeunesse du Lézard Noir, elle publie des ouvrages bilingues franco-japonais de jeunes illustrateurs pour enfants japonais et édite les bandes dessinées de Moomin l’œuvre majeure de Tove Jansson. Le premier volume de la série Moomin et les Brigands a reçu le Prix du Patrimoine à Angoulême en 2008.


christophe evans
Chargé d’études en sociologie au service Études et recherche de laBibliothèque publique d’information. Spécialiste de la sociologie de la lecture et des publics des bibliothèques. Il a publié, avec Françoise Gaudet, La lecture de bandes dessinées, Culture études, 2012-2, DEPS/MCC. Il est l’auteur de Lectures et lecteurs à l’heure d’Internet. Livre, presse, bibliothèques, Editions du Cercle de la Librairie, 2011.



mario geles
Mario Geles est rédacteur pour le site d’actualités littéraires Actuallité, en charge du manga et de l’édition numérique. Il est l’auteur de Manga numérique, une nouvelle ruée vers l’or (2011, Numeriklivres).





xavier guilbert
Expert en stratégie de contenu chez un acteur majeur du jeu vidéo pour lequel il travaille depuis 1996, il est également critique de bandes dessinées et rédacteur en chef de du9 – l’autre bande dessinée (du9.org), considéré comme la référence critique en français sur Internet. Xavier Guilbert a par ailleurs publié des articles dans Le Monde Diplomatique, Neuvième Art ainsi que dans la revue scientifique Comicalités. Il est intervenu à plusieurs reprises comme conférencier dans diverses manifestations et congrès sur la bande dessinée (Festival International de la Bande Dessinée à Angoulême, Université d’Eté de la Bande Dessinée, Assises de la Bande Dessinée Indépendante, International Bande Dessinée Society Bi-Annual Conference, etc.). Xavier Guilbert est le commissaire de Mangapolis, la ville contemporaine japonaise dans les mangas et co-auteur du catalogue, Mangapolis ( Ed. Le Lézard noir).


jean-philippe martin
Critique de bande dessinée, il a collaboré aux revues Neuvième Art, Art Press, Bananas, Bang ! PLG, Critix, L’Éprouvette et a animé le site Hachiju, voyage autour du manga en 80 jours. Pour la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême, dont il est le directeur de l’action culturelle, il a participé à la réalisation d’expositions sur la bande dessinée et contribué à la rédaction de Cosey d’Est en Ouest, La bédéthèque idéale, le Guide de l’auteur de bande dessinée, Maîtres de la bande dessinée européenne, La bande dessinée, son histoire et ses maîtres. Il a dirigé les ouvrages Comics Park et Les jardins de la bande dessinée. Auteur de nombreux articles dont des essais sur Le Réalisme dans le bar à Joe de Muñoz et Sampayo, L’irrésistible ascension de l’édition indépendante, Le 2ème monde du 9ème art ou Les biographies dessinées.


benoit maurer
Maîtrise d’histoire de l’art et de lettres modernes. Ancien rédacteur en chef du magazine Japan Mania, et directeur de la collection "Manga" aux éditions J’ai Lu, il fonde en 2003 les éditions IMHO spécialisées dans les mangas pop et décalés. Passionné de culture japonaise il est l’auteur de l’ouvrage Manga, histoire d’un empire japonais aux éditions Timée.



jean-pierre mercier
Jean-Pierre Mercier est entré à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image en 1988, après avoir été successivement (et parfois simultanément) bibliothécaire pour enfants, éditeur - Artefact, éditeur de Yoshihiro Tatsumi- et journaliste. Il y occupe les fonctions de conseiller scientifique.
Il est par ailleurs traducteur (anglais) et responsable de la réédition des œuvres de Robert Crumb aux éditions Cornélius.


loïc néhou
Né en 1970, titulaire d’un DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique), Loïc Néhou dirige les éditions ego comme x, fondées en 1994 à Angoulême. Également dessinateur et scénariste, il a publié quelques récits dans la revue Ego comme X et écrit Essai de sentimentalisme, que Frédéric Poincelet a mis en images (éd. ego comme x, 2001).



kensuke noda
Chercheur, traducteur, Kensuke Noda a traduit Système de la Bande dessinée de Thierry Groensteen (2009) et La Guerre d’Alan d’ Emmanuel Guibert ( 2011). Il a participé au lancement de la Yoshihiro Yonezawa Memorial Library of Manga and Subculture (2009).




aurélien pigeat
Agrégé de Lettres Modernes. Docteur en Littérature et langue françaises. Enseignant en lycée à Paris. Aurélien Pigeat est chargé d’enseignements à Paris III – Sorbonne Nouvelle et Paris VII – Diderot. Il est l’auteur de "Le Scantrad aujourd’hui : mafia blues ?"




delphine rieu
Delphine Rieu se lance dans la bande dessinée après des études d’Architecture. Hermine, dessinée par Eric Derian, est sa première série, suivie en 1997 d’un livre pour enfant Le vilain petit canard dessiné par Yoann, et en 1998 les Gotozis dessiné par Laurent Bordier. Avec Alex Clément est mort, one-shot dessiné par Emmanuel Lepage pour la collection Integra des Editions Vents d’Ouest, tout en conservant sa touche humoristique, elle dévoile un autre aspect de sa personnalité scénaristique en déployant un implacable suspense dans une narration formidablement maîtrisée. Scénariste du manga Lolita HR avec le dessinateur Javier Rodríguez, prépublié dans le Shogun Mag. Également coloriste, elle a créé la maison d’édition Eidola en 2010



nobuhiko saito
Directeur de Yoshihiro Yonezawa Memorial Library of Manga and Subculture, chercheur, éditeur, Nobuhiko Saito a coécrit avec Fusanosuke Natsume et Kentaro Takekuma, Comment Lire le Manga (1995), ouvrage de référence pour l’étude théorique du manga. En 1997, il publie À la Recherche des Chefs-d’œuvre du Manga Japonais qui répertorie 1000 auteurs et 2000 ouvrages. Il a participé au lancement de la librairie internet bk1 (2000), du premier hebdomadaire gratuit du manga au Japon Comic GUMBO (2007) et de la Yoshihiro Yonezawa Memorial Library of Manga and Subculture (2009). Il a coorganisé l’exposition « ADN des hebdomadaires Sunday et Magazine » (2009). Son dernier livre Les gènes du Manga (2011) retrace l’histoire du manga du point de vue génétique.

yves schlirf
Naissance à Uccle un 15 avril.Yves Schlirf surfe sur la vague des fanzines consacrés à la BD en éditant le sien, Tip-Top dans les années 1960 ce qui lui permet d’entrer en contact avec des dessinateurs et de nombreux scénaristes. Bientôt il ouvre Schlirf Book, une librairie spécialisée en BD, la première du genre à Bruxelles. Non content de vendre des livres, il veut aussi en éditer : sous le label Crocodile, il édite Monsieur Bonhomme de Marc Wasterlain, travaille aussi avec André Geerts, Claude Renard. En 1986, Crocodile édite notamment Et Franquin créa la gaffe de Numa Sadoul. Avec Bidouille Edition, il édite Huit mois dans l’enfer des hauts de pages (du Journal Spirou ) (1981) de Yann et Conrad. Sous le label Schlirf Book, il édite Le Mystère d’Urbicande (1985) de François Schuiten, Benoît Peeters et Thierry Smolderen, « Parapsychologie » (1983), un porte folio de Moebius, Les Carnets volés du Major de Moebius et Smolderen. Avec Gilou Editions, il édite Images de Chine de Milton Caniff et Thierry Smolderen puis est recruté par Jean Van Hamme, Directeur Général des éditions Dupuis. Claude de Saint-Vincent, Directeur Général de Média Participations, lui propose la direction éditoriale de Dargaud Bénélux où il crée, en 1997, Kana, la maison d’édition dévolue aux mangas.
Aujourd’hui Yves Schlirf est le directeur éditorial de Dargaud Bénélux ainsi que le directeur général des éditions Kana. Il est d’ailleurs considéré, à juste titre, comme l’un des pères de l’importation du manga en Europe.



miyako slocombe
Née d’une mère japonaise et d’un père français, Miyako Slocombe a grandi à Paris entre deux cultures. Dévorant des mangas et des romans japonais depuis l’enfance, elle se voit proposer par Stéphane Duval, des éditions Le Lézard Noir, la traduction de Yume no Q-saku, manga de Suehiro Maruo. L’exercice lui ayant plu, elle décide de poursuivre ses études à l’Inalco (Institut National des Langues et Civilisations Orientales) afin de développer sa connaissance de la langue du Japon et de sa culture, et se spécialise dans la littérature moderne japonaise et en particulier l’écrivain Ranpo Edogawa. En 2008, bénéficiant d’une bourse du ministère japonais de l’Éducation, elle part étudier un an à l’université de Waseda, à Tokyo. Diplômée de l’Inalco en novembre 2011, elle travaille actuellement à la programmation cinéma de la Maison de la culture du Japon à Paris, où elle effectue entre autres du sous-titrage de films, tout en poursuivant ses activités de traductrice et d’interprète. Trois des mangas qu’elle a traduits, Le Vagabond de Tokyo de Takashi Fukutani, La Chenille de Maruo Suehiro et Soldats de sable ont été sélectionnés au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.