jooa chung - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > la maison des auteurs > résidents et anciens résidents > les anciens résidents > jooa chung

jooa chung

en résidence de janvier 2012 à janvier 2013

Jooa Chung est née en 1982 à Kwang-ju, en Corée du Sud. Elle réalise son premier film d’animation Qu’est-ce que ce petit voyou a à dire en 2007 à l’Université de EWHA à Séoul, où elle étudie l’animation depuis 2005. Cette première expérience lui donne envie de poursuivre sa formation et de se confronter à d’autres approches plus expérimentales. Elle intègre l’ÉESI (École Européenne supérieure de l’image) d’Angoulême en 2008 et y réalise en 2010 Les mauvais souvenirs des fantômes, un film d’animation où l’on voit un fantôme lire par-dessus l’épaule de lecteurs d’une bibliothèque. Dans ce film, elle juxtapose animation en lithographie et vidéo documentaire afin de confronter le monde fantomatique et le monde réel. Elle a été accueillie à la maison des auteurs pour y développer L’homme honnête, un film qui mêle animations en boucle, peinture, dessins sur planche de bois et qui prolonge sa réflexion sur les tensions entre visible et invisible, approche abstraite et figurative.

filmographie

- Qu’est-ce que ce petit voyou a à dire, 7 mn 50 s, 2007.
- Les mauvais souvenirs des fantômes, 6 mn 50 s, 2010.

L’Homme honnête

Les mauvais souvenirs des fantômes

Les mauvais souvenirs des fantômes

Qu’est-ce que ce petit voyou a à dire

Qu’est-ce que ce petit voyou a à dire