john severin - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image 
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
le restaurant la table à dessin est actuellement fermé pour travaux.
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > archives des actualités de la bande dessinée > archives des actualités de la bande dessinée 2012 > archives des actualités de la bande dessinée - février 2012 > john severin

disparition

john severin

(1921-2012)

Il avait fait partie de la dream team des premiers numéros de Mad. On se souvient également de ses remarquables contributions aux comics de guerre Two Fisted Tales et Frontline Combat : le dessinateur américain John Severin est mort le 12 février. Il avait 90 ans.

Amis dans son adolescence avec Harvey Kurtzman et Will Elder, il travaille avec ce dernier pour des de courtes histoires sentimentales ou des westerns. On le retrouve ensuite dans Two Fisted Tales et Frontline Combat, déjà cités.
A partir de 1952, il publie dans Mad Magazine mais supporte mal l’emprise d’Harvey Kurtzman et quitte le magazine en 1954. Il devient ensuite le pilier de Cracked, imitation de Mad, pour lequel il travaillera sans discontinuer pendant 45 ans. En parallèle, il travaille pour Marvel (King Kull et Conan the Barbarian, à la suite de Barry Windsor Smith et John Buscema), mais c’est surtout dans le western qu’il s’est illustré, dessinant pour Marvel Charlton d’innombrables histoires (Ringo Kid, Rawhide Kid, Black Rider…).
Connu dans le milieu des dessinateurs pour son souci documentaire et la précision de son dessin, John Severin est sans doute le moins reconnu de l’équipe de Mad. Son trait solide et précis, le souci d’une narration efficace en font pourtant un auteur classique qui mérite d’être redécouvert.