musée de la bande dessinée : auteurs à la découverte des trésors - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > musée de la bande dessinée : auteurs à la découverte des trésors

musée de la bande dessinée : auteurs à la découverte des trésors

douze dessinateurs en visite privée dans les réserves

Lors du 39ème festival d’Angoulême, le musée de la bande dessinée a ouvert les portes de sa prestigieuse collection composée de plus de 10.000 planches originales de bande dessinée. Cette visite privée a permis d’accueillir une douzaine d’auteurs qui ont ainsi pu découvrir des chefs-d’œuvre commentés avec truculence par le conseiller scientifique, Jean-Pierre Mercier, et par Marie-José Lorenzini, conservatrice et directrice du musée. Voici la liste de ces œuvres qui ont émerveillé les auteurs invités...

L’entrée dans l’antre des réserves amorça quelques remarques sur le grand soin apporté à la protection des originaux. Le musée, très strict en matière de conservation, range et classe les planches dans des meubles à plan, et veille à respecter une température, une hygrométrie et une lumière spécifiques au papier.
Tout d’abord, honneur à l’auteur Calvo avec les planches de Rosalie et aux croquis du célèbre livre La bête est morte pour débuter cette visite exceptionnelle. Ces planches ont permis de mettre en évidence le grand talent de ce dessinateur qui, fréquemment, portait au dos des planches les indications des couleurs à destination de l’éditeur. Aussi, le jeu consista à regarder les planches à plat, puis de les exposer à la lumière pour observer par transparence les choix de l’artiste. L’émerveillement de David Prudhomme, Dominique Bertail ou Nicolas Dumontheuil grandit avec d’autres planches, celles de Will Eisner qui construisait ses cases en prenant grand soin de rendre lisible la situation de la scène dans l’espace malgré le changement de cadrage. S’ensuivirent les planches de Billy Debeck, de l’auteur allemand e.o. plauen, de The king of comics Jack Kirby, de Nicolas de Crécy, de l’ancien animateur de Disney et créateur de Pogo Walt Kelly, de Bob Van Den Born ou encore du génial Alberto Breccia... Une diversité qu’apprécièrent également Zeina Abirached, Mathilde Domecq ou encore Troub’s.
La visite s’acheva comme elle débuta, par la présentation d’innonbrables dessins et planches rares de l’infatigable Calvo : l’auteur a en effet, sur une période de vingt ans, produit une quantité incroyable de planches et de dessins.
Après plus d’une heure et demie baignée dans des univers graphiques d’une diversité stupéfiante, les auteurs ont fait part de leur émerveillement mais surtout de la grande stimulation procurée par cette visite originale. Les organisateurs, de leur côté, se sont promis de réitérer cette invitation pour d’autres professionnels de la bande dessinée. Avis aux amateurs !