regards d’école 2011, deuxième volet : if los angeles don’t... - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2011 > regards d’école 2011, deuxième volet : if los angeles don’t...

e x p o s i t i o n

regards d’école 2011, deuxième volet :
if los angeles don’t...

travaux des étudiants de l’ÉESI
du 25 novembre au 15 décembre 2011

If Los Angeles don’t need you (Honey I still do !) est le second volet de Regards d’école 2011, l’exposition des travaux des étudiants de l’École européenne supérieure de l’image (ÉESI) réalisés durant des ateliers et master class organisés tout au long de l’année. Ce second volet présente les travaux de quatre étudiants de l’ÉESI, Johan Decaix, Lucie Désaubliaux, Marie-Laure Gucciardi et Carine Klonowski. Ces œuvres, réunies sous le titre « If Los Angeles don’t need you, (Honey, I still do) », ont été réalisées lors d’un workshop à Los Angeles effectué en juin dernier et conduit par l’artiste et professeur à l’ÉESI Vincent Lamouroux.

l’école européenne supérieure de l’image

Placée sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication, l’École européenne supérieure de l’image (ÉESI) est une école d’art née de la volonté des villes d’Angoulême et de Poitiers d’unir leurs ressources pour créer un établissement supérieur artistique à échelle régionale ouvert sur l’international.
Son ambition est de développer un enseignement fondé sur la connaissance de l’histoire de l’art et des civilisations qui interroge, à l’heure de la globalisation, les enjeux les plus actuels de la création. Dans ce cadre, les différentes dimensions du cursus privilégient l’exploration des rapports entre pensée critique, production plastique et recherche dans l’ensemble des domaines de la création contemporaine, notamment le cinéma et ses multiples avatars, le devenir des écritures numériques, la bande dessinée ou l’édition.
Plusieurs grands domaines génériques sont enseignés : la scénarisation des récits, les relations entre l’image et le son, l’écriture documentaire, l’animation, la scénographie, les pratiques interactives ou collaboratives. La pédagogie offre à l’étudiant le cadre méthodologique et les moyens de développer ses capacités de création comme la possibilité de prospecter des champs artistiques originaux en privilégiant les démarches expérimentales, le souci de l’actualité liée à l’art contemporain, le dialogue avec les sciences humaines, les questions relatives au genre et aux "études culturelles" (cultural studies).
L’ÉESI attache un intérêt particulier aux relations que les étudiants peuvent établir dès leur scolarité avec le milieu professionnel. C’est pourquoi les stages, notamment au sein d’équipements culturels, sont favorisés tout au long du cursus ainsi que la participation des étudiants à des événements ou festivals nationaux ou internationaux. Enfin, l’ÉESI fait également bénéficier les étudiants d’une politique internationale particulièrement active à travers les accords d’échanges mis en place avec des écoles d’art étrangères de référence, dans chacun des champs enseignés.
L’ÉESI délivre un Diplôme national d’arts plastiques en 3 ans (DNAP) ainsi qu’un Diplôme national supérieur d’expression plastique, option Art en 5 ans (DNSEP). En outre, l’école propose également deux Masters (Bande dessinée ;Arts et Sciences).

regards d’école 2011, deuxième volet :
if los angeles don’t need you (honey i still do

du 25 novembre au 15 décembre 2011
production École européenne supérieure de l’image
et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
lieux
site Castro, niveau zéro
121 rue de Bordeaux
16000 Angoulême

entrée libre