ciné rencontre : la fin de la pauvreté ? - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
nocturne d’automne à la cité mercredi 13 novembre à partir de 18h30 avec philippe dupuis et hubert védrine
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2011 des rendez-vous de la Cité > ciné rencontre : la fin de la pauvreté ?

ciné rencontre : la fin de la pauvreté ?

mardi 22 novembre 2011 à 20h, cinéma de la Cité

Avec tant de richesses dans le monde, pourquoi y a-t-il encore tant de pauvreté ? S’aventurant au-delà des réponses populaires sur les origines de la pauvreté, La fin de la pauvreté ? se demande si les véritables causes ne viennent pas d’une orchestration des pays riches pour exploiter les plus pauvres, de l’époque coloniale à aujourd’hui. Une soirée débat organisée en partenariat avec la Maison des peuples et de la paix d’Angoulême.

la fin de la pauvreté ?

The End of Poverty ?
USA, 2008, 1h44
documentaire de Philippe Diaz

sur le film
Les peuples qui luttent contre la pauvreté répondent, condamnant le colonialisme et ses conséquences : appropriation des terres, exploitation des ressources naturelles, dette, néolibéralisme, demande permanente dans lequel 25% de la population mondiale utilise 85% des richesses.
Des favelas d’Amérique Latine aux bidonvilles d’Afrique, des économistes de renom, des personnalités politiques et des acteurs sociaux révèlent comment les pays développés pillent la planète ; un saccage qui menace ses capacités à soutenir la vie et accroît toujours plus la pauvreté...
Le documentaire de Philippe Diaz entend faire un état des lieux de la pauvreté dans le monde. Le film commence sur une question provocante : avec tant de richesses dans le monde, pourquoi y a-t-il encore tant de pauvreté ? Pour répondre, le réalisateur a décidé de partir des effets aux causes. Quelques constats cruels, basés sur les chiffres des Nations Unies, se sont d’abord imposés :
« Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes vivent avec moins d’un dollar par jour. 2,7 milliards de personnes luttent pour survivre avec moins de 2 dollars par jour. Plus de 800 millions de personnes se couchent avec la faim tous les jours... dont 300 millions d’enfants. Toutes les 3 secondes, une personne meurt de faim, en majorité les enfants de moins de 5 ans.
Les stars du film allaient être des pauvres. Et je savais qu’on ne pouvait pas faire du cinéma avec un sujet aussi terrible. J’ai donc évité d’utiliser des zooms ou n’importe quel autre effet visuel, à moins qu’il ne soit absolument indispensable dans le contexte d’une scène.
 »

sur le réalisateur
Producteur de Juliet Berto (Havre), Tony Gatlif (Rue du départ), Robert Frank (Candy Moutain), Nicolas Klotz (La Nuit Bengali), installé aux États-Unis depuis 1991 où il s’est investi dans le cinéma indépendant, Philippe Diaz s’est assuré la collaboration d’historiens et d’économistes, dont les Prix Nobel Joseph Stiglitz et Amartya Sen, pour signer cet acte d’accusation commenté en voix off par Martin Sheen dans la version internationale et par Charles Berling dans la version francophone.

soirée débat

organisée en partenariat avec la MPP (Maison des peuples et de la paix)
cinéma de la Cité
60 avenue de Cognac
16000 Angoulême

tarif unique 3,50€

+ d'info sur le film, dates et horaires