ciné rencontre : hopecity - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2011 des rendez-vous de la Cité > ciné rencontre : hopecity

ciné rencontre : hopecity

mardi 11 octobre 2011 à 20h, cinéma de la Cité

Bienvenue à Hope City, une ville futuriste, mais pas tant que cela, où la population est clivée en deux classes sociales antagonistes : les Nantis et les Lambdas. Un scénario cruel pour ce qui se veut une comédie caustique, mais jamais moraliste, qui a germé dans les cerveaux de scénaristes singuliers : des sans-abri, mais pas sans talent, propulsés dans une aventure cinématographique non identifiée. Une projection en présence de Léa Jamet, réalisatrice, et Théo Triffart, comédien, organisée à l’initiative du collectif de La Journée du refus de la misère, avec le soutien d’Amnesty international.

hope city
documentaire de Léa Jamet

sur le film
Hopecity est l’aboutissement de deux années de travail. La première a été consacrée à l’écriture du scénario par des personnes sans abri et en grande précarité encadrées par Léa Jamet (scénariste-réalisatrice) et Théo Trifard (acteur-producteur) à la boutique solidarité de Marseille. Un documentaire de 26’ retrace cette étape. La seconde année s’est concentrée autour de la mise en place du tournage du film avec des moyens techniques professionnels et de la post-production. Le tournage s’est déroulé à Marseille durant 14 jours avec une caméra numérique haute définition et un budget restreint.

sur la réalisatrice
Léa Jamet débute le métier de journaliste pour la presse écrite et la télévision. Elle réalise de nombreux reportages et s’initie au documentaire (Michel Tournier, les enfants bulle…). En 1993, elle s’installe à la Réunion, travaille pour RFO, des sociétés de productions et signe un documentaire sur Touré Kunda. Parallèlement, elle écrit sa première pièce qui est adaptée pour la télévision dans un décor intégralement composé d’images de synthèse. En 1996, elle s’installe en Afrique du Sud, tourne Diagonal street, un documentaire/fiction sur Johannesburg. En 2000, elle emménage à Marseille et travaille comme journaliste pour Europe Culture.

soirée événement

mardi 11 octobre 2011 à 20h
en présence de Léa Jamet et Théo Trifard
séance organisée à l’initiative du collectif de La journée du refus de la misère, avec le soutien d’Amnesty international.
tarif unique 3,50 €

+ d'info sur le film, dates et horaires