cyrille pomès - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > la maison des auteurs > résidents et anciens résidents > les anciens résidents > cyrille pomès

cyrille pomès

en résidence de novembre 2003 à mai 2005

“D’accord, ma bibliographie n’est pas là pour en témoigner mais dans l’ensemble je suis plutôt prolifique. (À ma décharge, je remplis des carnets à la file indienne, je tiens à ce que ce soit dit.) Je dessine et j’écris depuis tout môme, les marges de mes cahiers de classe n’ont pas toujours été du goût de l’Éducation nationale, ce qui ne m’a pas empêché d’intégrer l’École Supérieure de l’Image vers vingt ans. J’en suis ressorti trois ans plus tard avec un diplôme, grâce auquel… ah non tiens, rien à voir. Un peu plus tard, j’ai réalisé un premier album de bande dessinée chez Albin Michel, et depuis j’ai d’autres choses en chantier, diverses. J’aime bien ce mot « divers », il résume assez bien ce que j’essaie d’entreprendre. Je me suis rendu compte assez tôt que des histoires je voulais en raconter plein, dans des univers graphiques et littéraires multiples, alors je touche un peu à tout depuis. Et en plus, ça évite l’ennui.”
Il travaille à des choses aussi différentes que l’affiche de théâtre, l’illustration, la conception de récits courts et graphiquement divers. L’écriture le passionne autant si ce n’est plus que le dessin.
Au cours de sa résidence, il a réalisé À la lettre près, un récit consacré aux affres de la quarantaine.

bibliographie / parutions

livres

- Le printemps des arabes, scénario Jean-Pierre Filiu, Futuropolis, 2013.
- Sorties de route, Scutella Editions, 2011.
- Vies tranchées, collectif, Delcourt, 2010.
- Chemins de fer, Emmanuel Proust, 2009.
- À la lettre près, Albin Michel, 2005.
- Christmas blues (album collectif), éd. Nocturne, 2005.

revues
- La Revue dessinée no. 6