ciné rencontre : poursuite de marina deak - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2011 des rendez-vous de la Cité > ciné rencontre : poursuite de marina deak

ciné rencontre : poursuite de marina deak

mercredi 13 avril 2011 à 20h30, cinéma de la Cité

A la croisée entre fiction et documentaire, Poursuite, le premier long-métrage de Marina Deak, a été présenté à Cannes 2010 au programme des films soutenus par l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (ACID), dont il a été l’une des trois révélations. Outre l’habile liaison entre le documentaire et la fiction, c’est l’histoire de résistance et d’émancipation d’une femme d’aujourd’hui qui a marqué les esprits. Principale interprète de son film, Marina Deak participera à cette séance.

Poursuite


France 2010
de Marina Déak avec Marina Déak, Yann Guillemot, Renaud Dehesdin…

l’histoire


Audrey a quitté Eric. Reste leur fils de sept ans, Mathieu : Audrey le met chez sa mère, en attendant. Mais en attendant quoi ? De trouver un logement, un emploi, un compagnon stable ? Tout le monde voudrait savoir quoi faire de la jeune femme, bonne ou mauvaise mère, amante désirable ou ex qu’on ne veut plus voir, et elle, elle veut seulement se sentir vivante…
La poursuite démarre. Nous nous familiarisons peu à peu avec la jeune Audrey, le ton naturaliste, la discrétion de la mise en scène, l’authenticité des interprètes. Le documentaire surgit alors dans une courte séquence d’interviews. D’autres femmes, semblables à Audrey, mais différentes tout de même, témoignent sur leurs histoires personnelles, la façon dont leur vie se partage entre la femme qu’elles veulent rester et la mère qu’elles veulent devenir.

marina déak


Réalisatrice et scénariste du film, Marina Déak est également passée devant la caméra pour interpréter le rôle principal de Poursuite. Une décision que la cinéaste n’a pas prise immédiatement : « La question de jouer moi-même Audrey est venue après le choix de mon fils pour le rôle du petit. C’est sur le tard que j’ai décidé d’y aller. Disons que j’ai mis un temps certain à me rendre compte que ça fondait le film, et à me donner le courage d’y aller » explique la réalisatrice.
L’auteure, réalisatrice et interprète insuffle à son premier long métrage une dimension documentaire habilement gérée. Il puise son énergie dans son humilité : tandis que les doutes qu’elle affronte font d’Audrey le cas typique d’une certaine condition moderne de la femme, ce sont bien ses choix qui lui construisent une identité propre. Sans prétention générationnelle, mais questionnant constamment la situation des jeunes mères et le regard que la société leur porte, Poursuite est un premier film enthousiasmant et qui vaut bien qu’on retienne le nom de Marina Déak.

mercredi 13 avril 2011 à 20h30
cinéma de la Cité
60 avenue de Cognac
Angoulême
projection suivie d’une rencontre avec Marina Déak