six sites charentais gratuits pour tous - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > six sites charentais gratuits pour tous

C h a r e n t e

six sites charentais gratuits pour tous

le premier week-end du mois

Le Conseil général de la Charente s’associe à six sites historiques et musées du département qui ouvrent gratuitement leurs portes à tous les visiteurs les premiers samedis ou dimanches de chaque mois (hors juillet et août), pour une visite d’exception :

- le musée de la Bande dessinée, Angoulême ;
- le site antique de Cassinomagus et son parc archéologique, Chassenon ;
- l’église souterraine Saint-Jean, Aubeterre-sur-Dronne ;
- l’abbaye et son espace d’architecture romane, Saint-Amant-de-Boixe ;
- le musée des arts du Cognac, Cognac ;
- le musée d’Art et d’Histoire, Cognac.
Ces sites publics, ouverts à l’année, disposent d’un programme d’animations : visites à thèmes ou audioguidées, conférences, ateliers, expositions temporaires et permanentes, animations pour petits et grands...

Le musée de la bande dessinée est ouvert gratuitement le premier dimanche de chaque mois (sauf juillet et août).
Cette journée exceptionnelle au musée propose en prime deux visites guidées gratuites, à 15h et à 16h. Gratuité et privilège d’un commentaire éclairé sur le patrimoine du Neuvième Art devraient contribuer à transformer ce qui est aujourd’hui un lieu de promenade en bord de Charente en un rendez-vous régulier pour visiter un musée dont il convient de rappeler que son contenu est intégralement renouvelé trois fois par an.
La gratuité s’applique également aux expositions temporaires du musée et à celles installées dans le Vaisseau Mœbius, ainsi qu’à l’accès à la bibliothèque de la bande dessinée, qui permet de prolonger la visite au musée par des découvertes dans la salle de lecture qui offre un choix de 30.000 ouvrages en libre accès.

+ d'info sur le site du Conseil général