les choix du café bédé de mars 2011 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > les choix du café bédé de mars 2011

les choix du café bédé de mars 2011

JPEG - 57.8 ko

La fille du bureau de tabac
de Masahiko Matsumoto. Cambourakis.

Publiées dans les années 70, ces onze nouvelles ont pour cadre le Tokyo des années 60, dont Matsumoto excelle à dessiner les petites rues, les commerces, les restaurants. Des scènes de chantier, de travaux, de destructions, ponctuent le livre, symboles d’une ville en pleine mutation, urbaine et sociale. « Avez-vous mis votre coeur en alarme ? » Cette recommandation, symboliquement placée tout au début du livre, est comme une mise en garde adressée aux personnages, qui tous doivent négocier des transitions, faire des choix, dans un environnement incertain, où le mode de vie traditionnel se voit bousculé par la modernité.
Les rapports inter-générationnels, mais surtout les difficultés des relations hommes / femmes, souvent traitées avec beaucoup d’humour, sont au cœur de ces histoires courtes.

acheter La fille du bureau de tabac : 21€.

JPEG - 60.1 ko

Bambi
de Atsushi Kaneko. Imho.

Quel point commun peut bien rassembler un professeur pervers, une vieille dame bien sous tous rapports, et un chanteur pop sur le retour ? Une seule envie : éradiquer de la surface de la planète Bambi et mettre la main sur son étrange fardeau, un gamin taciturne. Mais rien ni personne ne pourra arrêter cette tueuse professionnelle sans pitié. Road movie sous amphétamines, violent et sanglant digne des meilleurs films de Tarantino, Bambi distille à coups de balles dum-dum et de cadavres encore chauds une action pleine de bruit et de violence.

acheter Bambi : 10.95€

JPEG - 75.5 ko

IAN
de Ralph Meyer & Fabien Vehlmann. Dargaud.

Derrière ce qualificatif abstrait se cache un tout nouveau prototype de robo sapiens, un androïde capable de penser, d’apprendre, de ressentir, mais aussi de souffrir. Car ian est aussi une personne, avec des questionnements, et des émotions encore incertaines face aux situations qui le dépassent. il va pourtant devoir faire ses preuves, et vite, pour convaincre de sa viabilité les scientifiques et les actionnaires de l’artificial intelligence research institute !.

acheter Ian : 10.40€

JPEG - 84.5 ko

Arcane majeure
de Damien & Jean-Pierre Pécau. Delcourt.

Partie à la recherche de ses origines, Pandora rencontre un joueur professionnel du nom de Chance qui semble en savoir long sur l’étrange jeu de cartes qu’elle tient de sa mère, et qui lui confère le pouvoir d’influer sur le destin. Mais pourchassés par les Sœurs de l’Eternel Tourment, ils doivent s’enfuir vers Las Vegas, au désespoir de Chance qui y a de nombreux ennemis.

acheter Arcane majeur : 13.50€

JPEG - 91.7 ko

Mon vieux
de Tsuru Moriyama. Delcourt.

Un soir, dans les quartiers pauvres d’Osaka, Kumiko retourne dans la maison familiale où vivent sa mère et son frère. Elle a besoin d’argent pour fuir son mari qui ne veut pas la laisser partir. Surgit alors une montagne de muscles lardée de cicatrices : le père de Kumiko, disparu seize ans plus tôt après le massacre d’un clan de yakuzas. Un seinen poignant de Tsuru Moriyama (Un bol plein de bonheur).

acheter Mon vieux : 7.50€

JPEG - 62.3 ko

Le juge Bao
de Chongrui Nie et Patrick Marty. Fei.

Le juge Bao et sa troupe arrivent dans une préfecture du Nord-Est de l’Empire. Ils y découvrent une population sous le joug d’un groupe de notables corrompus, menés par un jeune homme à l’ambition dévorante. Ayant su s’attirer les bonnes grâces d’un préfet aveuglé par son rêve de construire une cité nouvelle, ce dernier est prêt à tout pour s’enrichir et accéder aux plus hautes sphères du pouvoir. Chantages, menaces et meurtres s’abattent sur les populations que le jeune loup et ses complices notables s’emploient à expulser des bas quartiers pour y spéculer et y réaliser des plusvalues astronomiques. Pour parfaire cette combine bien rôdée, ils bénéficient de la complicité du magistrat local qui emprisonne arbitrairement quiconque se met en travers de leur route. C’est dans un de ces cachots que croupit un autre jeune homme dont l’avenir brillant s’est brutalement obscurci trois ans plus tôt, et qui attend d’être mis à mort pour un crime qu’il dit n’avoir pas commis...

acheter Le juge Bao : 7.50€

JPEG - 39.9 ko

Polina
de Bastien Vivès. Casterman.

Avec Polina, Vivès explore cette fois encore un univers nouveau : celui de la danse. Il raconte l’histoire d’une jeune fille qui, lasse des contraintes de la danse classique et de la relation exigeante et difficile avec son mentor, décide de tout plaquer pour conquérir son indépendance. Il décrit les interrogations intimes de ses personnages et met en scène l’univers des danseurs et la singularité des rapports qui s’installent entre un maître et son élève. Vivès travaille ici en noir et blanc ou, plus exactement, avec un noir et blanc rehaussé de gris qui donne une véritable singularité à son récit. On retrouve dans son dessin cette sensation de liberté absolue et de virtuosité – laquelle n’est jamais gratuite -, mais aussi cette fluidité qui convient parfaitement aux mouvements des danseurs qui peuplent son album.

acheter Polina : 18€.

JPEG - 75.1 ko

Soil
de Atsushi Kaneko. Ankama.

Il se passe des choses étranges dans la Ville de Soil, petite banlieue résidentielle d’ordinaire plutôt calme... La disparition soudaine d’une famille apparemment sans histoire va briser la tranquillité de la cité et semer le trouble dans l’esprit de Yokoi et Onoda, les deux détectives chargés d’éclaircir ce mystère. Ce qui de prime abord pourrait passer pour une enquête de routine va rapidement tourner à l’énigme mortelle pour les deux policiers. Car rien n’est vraiment ce qu’il semble être dans cetteville étrange... Les deux enquêteurs réussiront-ils à résoudre le mystère avant qu’il ne soit trop tard ? Un manga qui utilise et se réapproprie habilement les codes du thriller et du film d’horreur.

acheter Soil : 8.55€.

JPEG - 29.6 ko

Oh merde !
de Cha. Même pas mal.

Ouvrage anthologique regroupant dix années de travaux de la plus impétueuse des dessinatrices... Un florilège d’histoires courtes, qui ont contribué au panache de nombreux fanzines et livres collectifs, puis des inédites en pagaille, des illustrations et encore quelques surprises et des invités de marque... Un livre explosif aux retombées radioactives, le plus personnel des livres de Cha préfacé par Bouzard. Le blog Ma vie est une bande dessinée est l’un des plus visités de la toile.

acheter Oh merde ! : 19€

JPEG - 36 ko

Légendes de Troy : Voyage aux ombres
de Virgine Augustin, Alwett, et Christophe Arleston. Soleil.

Tout le monde avait décidé que Dyssery épouserait Phorée. Tout le monde, sauf Dyssery. Pour échapper à sa nuit de noces, la belle opte donc pour l’ultime solution : se donner la mort ! La voilà passée dans le Val des Ombres, où les âmes des morts ont leur propres combats, mais sont aussi beaucoup plus libres que chez les vivants. Certes, Dyssery devra affronter de sinistres dangers et des créatures infernales, mais elle pourra aussi devenir l’actrice qu’elle a toujours rêvé d’être ! Évidemment, tout cela c’était sans compter sur son opiniâtre, pour ne pas dire borné d’époux, qui entreprend d’aller la chercher au bout du monde et même au-delà. Car, que les choses soient claires, vivante ou morte, Dyssery lui appartiendra !

acheter Voyages aux ombres : 19.95€

JPEG - 46.1 ko

Marche ou rêve
de Laurel et Elric. Dargaud.

Comme durant toutes les vacances, Harold rend visite à sa grand-mère, en Bretagne. Ami de la nature et des animaux, ce jeune homme tendre et sensible n’est pas mécontent de s’isoler un peu, loin de ses problèmes de couple, sur une terre qu’il connaît bien. Mais, à 19 ans, il lui reste à apprendre qu’ « on ne revient jamais chez soi ». Les gens changent, sont remplacés par de nouvelles rencontres, et certaines révélations forceront Harold à reconsidérer beaucoup de certitudes. Et si c’était ça, devenir adulte...?

acheter Marche ou rêve : 12,95€

JPEG - 120.4 ko

J’aime pas la musique
de David Snug. Les enfants rouges.

La vie n’est pas drôle pour David, douze ans, élève moyen d’un établissement ordinaire, dans le Nord. Il n’a rien contre le collège, mais ne supporte pas d’y aller le mardi matin : il a cours de musique et le prof est un vrai nazi. Du coup, David déteste la musique. Jusqu’au jour où il découvre Bérurier Noir… J’aime pas la musique est l’histoire d’un adolescent en plein conflit avec le monde qui l’entoure, en particulier les adultes avec qui il est impossible de communiquer. Il trouve le salut dans la musique punk et l’état d’esprit qu’elle véhicule, en totale contradiction avec tout ce qu’il doit affronter jour après jour. On peut presque voir, à travers ce troisième album de Snug dans l’excellente collection Coquelicot, le récit d’un voyage initiatique vers la contre-culture. L’auteur se met en scène sous la tutelle de ses propres souvenirs et montre le monde tel qu’il le voyait au cours de ces années amèrement perdues. Les profs sont des nazis, les pions des chiens de garde enragés et les documentalistes du CDI des extra-terrestres incompréhensibles. Trait absurde, composition nerveuse mais très structurée, couleurs et motifs outranciers, le style est assumé et affirmé jusque dans la fibre du papier épais et sombre. Robert Crumb n’est jamais très loin, dans l’esprit tourmenté de Snug… Comme pour parfaire cet exercice de style très réussi, l’album se dote d’un album CD « fait maison » par l’auteur et son groupe de musique.

acheter J’aime pas la musique : 15€.

JPEG - 53.1 ko

L’amour est une protéine
de Choi Kuy-sok. Casterman.

L’Amour est une protéine est un recueil de six histoires courtes de l’auteur coréen Choi Kyu-sok. Dans celle qui donne son nom à l’album, un coq livreur de poulets rôtis doit sacrifier son propre fils, un beau poussin bien en chair. Un récit totalement décalé, à la fois amusant et attendrissant, une très belle réussite qui ne laissera pas indifférent. Cocaman évoque avec quelle cruauté les enfants peuvent exploiter les faiblesses de leurs camarades et commettre des actes irréparables. Quant à Ma décision, l’auteur y raconte comment un jeune homme doit combattre son meilleur ami d’enfance, une situation cornélienne qui ne peut que laisser des traces indélébiles. Ces trois histoires, nettement au-dessus des autres, sont traitées avec des styles variés tant graphiquement que dans leurs thèmes et offrent un panel tout à fait intéressant du talent de Choi Kyu-sok.

acheter L’amour est une protéine : 13.75€

JPEG - 157.9 ko

Philémon
de Fred. Dargaud.

Le jeune Philémon vit à la campagne et passe son temps à rêver en compagnie de son âne Anatole. Au cours d’une promenade, il rencontre Barthélémy le puisatier qui est à la recherche de son paradis perdu : la lettre A du mot Atlantique. Grâce au vieux Félicien qui sait comment se rendre là-bas, ils partent régulièrement pour ce monde parallèle. Malheureusement les manoeuvres sont parfois approximatives et ils se retrouvent dans d’autres lettres peuplées de curieux personnages. Cet univers farfelu et merveilleux est imaginé par Fred pour PILOTE en 1965. Son trait imaginatif et nouveau, ses mises en page particulières, ses planches grouillantes de détails insolites, de clins d’oeil, de malices et de trouvailles graphiques ne laissent pas indifférent.

acheter Philémon : 13.95€

JPEG - 72.4 ko

Théodore Poussin
de Frank Le Gall. Dupuis.

En cette belle année de 1902 naît un jeune enfant, Théodore Poussin, enfin, d’après ce que l’on croit comprendre.

Son père est capitaine, il a une grande soeur et plus tard il sera... capitaine ! Mais le jeune Théodore doit arrêter ses études (son père vient de mourir) pour travailler dans une compagnie maritime, enfermé dans un bureau.
Mais les sirènes qui ont bercé toute sa jeunesse ainsi que les noms comme Dakar, Buenos-Aires, Shanghaï... achèvent de l’attirer vers ce bleu pacifique. Et pas si pacifique que cela, puisqu’il y rencontrera moults dangers.

Son premier départ est fixé au 2 janvier 1928. Il ne reviendra qu’en 1931, après de nombreuses aventures et surtout hanté par un secret, celui de sa naissance. Car un personnage qui l’a suivi pendant ces trois ans, M.Novembre, s’improvisant son destin, lui révèle son origine...

Théodore est un aventurier, quelqu’un que le mystère attire, comme en témoignent ses albums, mais c’est également quelqu’un attiré par le grand large, par le voyage et qui nous emporte dans l’Asie du début de ce siècle.

acheter Théodore Poussin : 10.95€