félix molinari n’est plus - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
le restaurant la table à dessin est actuellement fermé pour travaux.
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > archives des actualités de la bande dessinée > archives des actualités de la bande dessinée 2011 > archives des actualités de la bande dessinée - février 2011 > félix molinari n’est plus

disparition

félix molinari n’est plus

décès du créateur de Garry le 9 février 2011

Avec le décès de Félix Molinari, c’est une des figures importantes de l’histoire des « petits formats » qui vient de disparaitre. Décédé le 9 février 2011, l’auteur de Super Boy, de Garry et des Tigres volants était né le 30 novembre 1930, à Lyon.

Issu d’une famille d’immigrés italiens qui avait fui le régime fasciste, c’est après la seconde guerre mondiale qu’il entame une carrière d’auteur de bande dessinée après un passage aux Beaux-Arts de Lyon. Sa vocation de dessinateur, il la doit à sa découverte des bandes dessinées américaines de Foster, Sickles ou Caniff. Son intérêt pour les histoires de guerre le porte à en réaliser lui même qu’il propose aux Editions du Siècle (qui deviendront Imperia), dont la série Garry qui est publiée dans un mensuel du même nom. De février 1948 à octobre 1971, Molinari dessinera plus de deux cent histoires des aventures du sergent américain Garry, dont beaucoup ont été scénarisées par Robert Bagage, le directeur des Editions du Siècle.
Outre la réalisation de nombreux récits complets publiés dans les petits formats Targa ou Garry, Molinari est le créateur de Super Boy, super-héros à la française à ne pas confondre avec le Superboy de DC comics et qu’il dessine de décembre 1958 à mai 1986. L’escadrille des Tigres Volants est une autre série fameuse de Molinari, publiée dans le magazine Tora, de mars 1972 à avril 1980. Le déclin des petits formats, au détour des années 1980 le conduit à se consacrer à la publicité.
1992 marque son retour à la bande dessinée, avec les Héritiers d’Orphée chez Soleil (scénario de Philippe Aubert). Pour ce même éditeur, il ressuscite les Tigres volants dont il illustre de nouvelles aventures imaginées par Richard D. Nolane, de 1994 à 2000, tout en reprenant, à partir de 1997, le dessin de la série maritime Les Survivants de l’Atlantique créée et écrite par son ami Jean-Yves Mitton.
En 2006, il crée sa dernière série de guerre, toujours avec Jean-Yves Mitton au scénario, Le Dernier kamikaze. Trois albums ont paru à ce jour dont le dernier, Au nom de l’Empire du Soleil Levant a été publié en 2009.