états-unis : la visite de l’ambassadeur - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > états-unis : la visite de l’ambassadeur

états-unis : la visite de l’ambassadeur

M. Charles Rivkin en visite à la Cité

M. Charles Rivkin, ambassadeur des États-Unis en France, a visité la Cité le 27 janvier 2011, en compagnie de M. Joel Meybury, Consul des États-Unis à Bordeaux. Accueilli par MM. Michel Boutant, sénateur de Charente et président de la Cité, et Gilles Ciment, directeur général de la Cité, il a d’abord visité l’exposition Parodies : la bande dessinée au second degré, guidé par le commissaire, Thierry Groensteen, ainsi que par Robert Sikoryak, l’auteur des Masterpiece Comics dont quinze planches sont présentées dans l’exposition, et dont l’ambassade américaine a contribué à la venue en France, apportant ainsi son appui à une exposition qui fait en outre la part belle à la plus prestigieuse revue parodique, Mad.
M. Rivkin a ensuite visité le musée de la bande dessinée, guidé par Jean-Pierre Mercier, conseiller scientifique de la Cité. Très attentif et visiblement connaisseur, l’ambassadeur a posé de nombreuses questions et s’est ensuite laissé guider par Catherine Ferreyrolle, directrice de la bibliothèque de la Cité, dans les réserves d’imprimés (périodiques et albums), qui l’ont beaucoup impressionné (notamment le très volumineux fonds Marvel que détient la Cité). Sans bouder son plaisir, il a demandé à prolonger la visite du musée en pénétrant dans le saint des saints : les réserves de planches originales, où il a admiré des planches d’auteurs repérés dans les vitrines du musée, de Calvo à Killoffer...
Monique Marchive, responsable de la librairie, l’a enfin reçu dans la boutique, et lui a remis une bande dessinée d’auteurs angoumoisins, que l’ambassadeur, dans un français parfait, a promis de lire.
Au terme de ces quelque deux heures de visite, M. Rivkin s’est montré très enthousiaste et s’est promis de revenir à Angoulême.
Avant d’être nommé ambassadeur en France par le président Barack Obama, M. Rivkin a été PDG des sociétés de production Wildbrain et The Jim Henson Company, deux sociétés réputées dans l’animation pour la télévision.

biographie

Charles H. Rivkin a été nommé Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en France par le président Barack Obama le 1er juin 2009. A la suite de la confirmation unanime de sa nomination par le Sénat des Etats-Unis, il a prêté serment le 3 août 2009 devant la juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg.
A la tête de ce qui fut la première représentation diplomatique des Etats-Unis et qui constitue aujourd’hui l’une des plus grandes ambassades américaines au monde avec plus de cinquante agences fédérales et départements représentés sur l’ensemble du territoire français, l’ambassadeur Rivkin est le plus jeune ambassadeur américain en fonction en France depuis près de soixante ans.
Avant sa nomination au poste d’Ambassadeur des Etats-Unis en France, M. Rivkin a travaillé dans le secteur des médias pendant plus de vingt ans. En tant que président et PDG des sociétés de production Wildbrain et The Jim Henson Company, sa contribution au paysage télévisuel a façonné la culture populaire américaine et a marqué des générations de téléspectateurs. En 2009, il a été reconnu par le magazine Fast Company comme l’une des cent personnalités les plus créatives du monde des affaires.
Engagé de longue date auprès d’organisations caritatives, l’ambassadeur Rivkin a occupé des postes de responsabilité au sein de Save the Children (1997-2003), Chrysalis-Changing Lives through Jobs (1996-2002) et the Young Presidents’ Organization (1996-2009). Il s’est également impliqué dans les domaines de la politique étrangère et de la sécurité nationale à travers les activités d’un certain nombre d’institutions parmi lesquelles on trouve le Pacific Council on International Policy et le Homeland Security Advisory Council (HSAC). Enfin, très actif dans la vie politique de sa communauté, M. Rivkin a été choisi comme délégué de la Californie aux Conventions nationales du Parti démocrate de 2004 et 2008.
L’ambassadeur Rivkin a passé sa petite enfance au Luxembourg, au Sénégal et en Gambie où son père, William R. Rivkin, était Ambassadeur des Etats-Unis sous les présidents John Kennedy et Lyndon Johnson. En l’honneur de son père, M. Rivkin et sa famille sont fiers de remettre depuis 1968 le prix ‘Rivkin Award’ du Département d’Etat qui récompense chaque année un diplomate américain ayant fait preuve de « critique constructive et de courage intellectuel ».
Lorsqu’il était étudiant, Charles Rivkin a eu l’occasion d’être stagiaire chez Renault et de suivre des cours à l’institut franco-américain de Rennes. En 1984, il a obtenu un diplôme avec mention de l’université Yale en sciences politiques et relations internationales. Et en 1988, il a reçu son M.B.A. de l’université Harvard.

source : site de l’ambassade des États-Unis

Exposition "Parodies" : Joel Meybury, Charles Rivkin et Thierry Groensteen - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Musée de la bande dessinée : Gilles Ciment, Charles Rivkin, Joel Meybury et Jean-Pierre Mercier - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Musée de la bande dessinée : Gilles Ciment, Charles Rivkin, Joel Meybury et Jean-Pierre Mercier - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Réserve du musée de la bande dessinée : Joel Meybury, Charles Rivkin et Gilles Ciment - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Réserves du musée de la bande dessinée : Pouria Amirshahi, Joel Meybury, Charles Rivkin et Michel Boutant - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Librairie d ela Cité : Robert Sikoryak, Charles Rivkin, Gilles Ciment - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Joel Meybury, Gilles Ciment, Robert Sikoryak, Charles Rivkin et Michel Boutant - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité