ciné parodie : le bal des vampires - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2011 > parodies : la bande dessinée au second degré > ciné parodie : le bal des vampires

p a r o d i e s

ciné parodie : le bal des vampires

mercredi 9 février à 14h45, cinéma de la Cité

Le titre original donne le ton : « Les Intrépides tueurs de vampires ou excusez-moi, mais vos dents sont dans mon cou ! ». On l’a compris, l’auteur de Répulsion et de Rosemary’s baby, Roman Polanski, ne réalise pas un film sérieux de terreur pure, mais une parodie loufoque des clichés du cinéma de genre. Un classique indémodable à croquer à pleines dents, après avoir visité l’exposition Parodies, la bande dessinée au second degré, ou pour se mettre en appétit...

le bal des vampires

The Fearless vampire killers
Grande-Bretagne, 1967, 1h47
de Roman Polanski
avec Roman Polanski, Jack McGowran, Saron Tate…

Le professeur Abronsius, spécialiste en vampires et en vampirisme, parcourt l’Europe centrale à la recherche de ces créatures, en compagnie de son jeune assistant, Alfred. Leur quête les conduit au fin fond de la Transylvanie. Les deux hommes font halte dans un village, à l’auberge juive de Shagal. Abronsius croit qu’il y a des vampires dans le coin ; les gousses d’ail installées un peu partout dans l’auberge semblent le prouver. Quant à Alfred, il est plus intéressé par Sarah, la fille de l’aubergiste, qui adore prendre des bains dans la pièce adjacente.....

Le premier montage original s’étalait sur 118 minutes. Il fut ramené à 107 minutes pour son exploitation en France. Lorsque le film fut diffusé sur les écrans américains, sa durée totale avait été réduite à 94 minutes. Les modifications apportées aux Etats-Unis étaient si importantes (coupes très larges et injustifiées, doublage refait, changement du procédé couleur lors du tirage) que Roman Polanski refusa que son nom apparaisse sur les copies américaines. En plus des scènes mutilées au montage, la Metro Goldwyn Mayer (MGM) a choisi de rajouter des passages réalisés en parallèle dont un prologue de 20 minutes démontrant ce qu’était un vampire, ainsi qu’un dessin-animé introductif dévoilant une bonne part de l’intrigue. Suite au flop retentissant de cette première mouture, la MGM se résolut à mettre la version de Polanski sur le marché. Le succès fut, cette fois, au rendez-vous.
Lorsque le film traversa l’atlantique, d’un bien sage Le Bal des vampires en France, on passa à ce titre d’une rare longueur aux Etats-Unis : The Fearless vampire killers or Pardon me, but your teeth are in my neck, traduit littéralement cela donne : « Les Intrépides tueurs de vampires ou excusez-moi, mais vos dents sont dans mon cou ! » Un titre peu commun pour un film qui ne l’est pas moins.

mercredi 9 février 2011 à 14h45
séance spéciale ciné parodie
tarif unique : 3,50 €
dans le cadre de l’exposition Parodies, la bande dessinée au second degré

jeudi 10 février 2011 à 18h30
dimanche 13 février 2011 à 16h15
séances aux tarifs habituels

film au programme du dispositif Collège et Cinéma