en dédicace : robert sikoryak - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
nocturne d’automne à la cité mercredi 13 novembre à partir de 18h30 avec philippe dupuis et hubert védrine
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2011 des rendez-vous de la Cité > en dédicace : robert sikoryak

p a r o d i e s

en dédicace : robert sikoryak

samedi 29 janvier 2011 à 15h, librairie de la Cité

Le fameux illustrateur du New Yorker, l’Américain Robert Sikoryak, figure de proue des artistes impliqués dans l’exposition Parodies, la littérature au second degré dédicace le magnifique livre Masterpiece Comics (Drawn and Quaterly) qui rassemble une grande partie de ses détournements et parodies dont la remarquable réinterprétation de La Métamorphose de Kafka à la sauce Peanuts ou son Raskolnikov-Batman.

robert sikoryak

Né en 1964 dans le New Jersey, diplômé de la Parsons School of Design en 1987, il rejoint presque aussitôt l’équipe de Raw, la revue créée par Art Spiegelman et sa femme Françoise Mouly, Robert Sikoryak n’y a que peu dessiné lui-même, mais on ne saurait passer sous silence les deux pages parues dans Raw, vol. 2 n° 2 (Penguin Books, 1990).
Sous le titre Good ol’ Gregor Brown, l’auteur y aligne une dizaine de strips mixant l’univers des Peanuts avec La Métamorphose de Kafka. D’autres bandes dessinées de Sikoryak ont été publiées ultérieurement dans diverses revues, notamment dans Snake Eyes, Esquire, The New Yorker, Nickelodeon ou Drawn and Quarterly. Réalisées dans le même esprit, elles revisitent des classiques de la littérature en en faisant interpréter les rôles par des personnages de newspaper strips ou de comic books. C’est ainsi que Garfield, le chat glouton et paresseux de Jim Davis, incarne Méphistopheles dans une version inattendue de Faust, que La Lettre écarlate est rejouée par Little Lulu et ses amis, que la bande à Pogo réinterprète Autant en emporte le vent et que Vladimir et Estragon, les deux vagabonds de En attendant Godot, ont les traits de Beavis et Butthead, les héros de la série d’animation de Mike. Vingt années de production parodique ont été rassemblées en 2009 dans l’album Masterpiece Comics, chez Drawn and Quarterly. Robert Sikoryak vit et travaille à New York avec sa femme, la chorégraphe Kriota Willberg. Il est également illustrateur et a signé de nombreuses couvertures pour le prestigieux New Yorker.

dédicace
samedi 29 janvier 2011 à 15h
librairie de la Cité

+ d'info

Photo Alberto Bocos-Gil / Citebd

Photo Alberto Bocos-Gil / Citebd