projections : l’histoire par la bande - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2011 des rendez-vous de la Cité > projections : l’histoire par la bande

projections : l’histoire par la bande

vendredi 28 et dimanche 30 janvier 2011 à 11h, salle Laloux

L’Histoire par la bande est une collection de films documentaires qui explorent la relation entre Histoire et bande dessinée. Des réalisateurs captent le rapport à l’Histoire que des auteurs de bande dessinée développent ou ont développé lors de l’écriture puis la réalisation d’un album ou d’une série historique. Développée par Vivement Lundi ! et coproduite par TV Rennes 35, L’Histoire par la bande s’enrichit chaque année de deux à trois nouvelles réalisations. La Cité présente 3 documents La Pologne de Marzi, Avril 50 de Kris et Davodeau et Le Veilleur, portrait de Séra.

vendredi 28 janvier 2011 à 11h00

La Pologne de Marzi
Un film de Laurent Boileau, écrit par Laurent Boileau et Thierry Czajko
Au milieu des troubles qui secouent la Pologne des années 80 - de Solidarnosc à la « chute du mur de Berlin » - Marzi vit une enfance agitée. La petite polonaise tente de se construire, dans un monde adulte trop grand et trop compliqué pour elle. Vingt ans plus tard, devenue scénariste, elle vit à Bruxelles son rêve occidental. Marzi, de son vrai nom Marzena Sowa, se confie à son compagnon Sylvain Savoia, auteur de bandes dessinées.
À travers les récits de la vie quotidienne, des frustrations et des espoirs de tout un peuple, les deux auteurs décident de raconter par la bande, l’histoire de cette époque. En la décrivant à hauteur d’enfant avec une grande sensibilité, ils nous renvoient à notre propre enfance et reviennent sur les événements qui ont marqué la Pologne ces trente dernières années.
Grâce au travail de mémoire de Marzena Sowa et l’imaginaire de Sylvain Savoia, le film montrera comment deux artistes d’origine et de culture différentes s’approprient esthétiquement l’Histoire pour mieux nous la faire partager.

Avril 50 de Kris et Davodeau
Un film de Bénédicte Pagnot
Le 17 avril 1950, rue Kerabécam à Brest, des ouvriers manifestent. Les forces de l’ordre tirent. Un jeune homme s’écroule, une balle dans le front, et meurt. Le lendemain, un jeune cinéaste arrive à Brest. Il filme la ville en grève et en deuil. Plus de cinquante ans plus tard, deux auteurs de bande dessinée décident de raconter cette histoire.
En suivant le travail du scénariste Kris et du dessinateur Etienne Davodeau, Avril 50 retrace les principales phases de la création de la bande dessinée Un Homme est mort. Il interroge les motivations des deux auteurs, leur rapport à l’histoire du mouvement ouvrier et leurs regards sur les événements brestois d’avril 1950.
Depuis son lancement en octobre 2006, Un homme est mort est un succès d’édition. Vendu à plus de 35 000 exemplaires, il a obtenu le Prix France Info 2007 de la BD d’Actualité et le Prix du Jury œcuménique de la bande dessinée du Festival d’Angoulême 2007.

dimanche 30 janvier 2011 à 11h

Le Veilleur, portrait de Séra,
Un film de Céline Dréan
Dans un grand hôtel parisien, le veilleur de nuit dessine, insatiable. Depuis une vingtaine d’années, Séra, artiste franco-cambogien, encre les planches de ses bandes dessinées dans le silence de la nuit.
Alors que les mots affleurent et que la mémoire prend forme, il lui reste encore, comme à tout le peuple cambodgien, à chasser les fantômes.

- documentaires produits par Vivement Lundi !
- Cité de la bande dessinée, site Castro, salle Laloux