les choix du café bédé de janvier 2011 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > les choix du café bédé de janvier 2011

les choix du café bédé de janvier 2011

JPEG - 75.4 ko

Nos guerres
de Laurent Bourlaud, Patrice Cablat et David Benito. Cambourakis.

Roman graphique choral, Nos guerres fait entendre un ensemble de voix écrasées par la guerre industrielle et moderne, une guerre jamais nommée précisément, mais proche de la Première Guerre Mondiale. Dix récits se succèdent, d’une grande diversité de points de vue, qui tous réduisent à néant les illusions sur l’héroisme guerrier : de l’officier aristocrate contraint à des actes qui lui répugnent au troufion perdu dans le labyrinthe des tranchées en passant par le paysan pris en tenaille par tes champs de bataille, c’est toute l’absurdité cruelle de ta guerre qui s’exprime dans ces courts récits. Chaque histoire est dessinée et mise en page différemment, en adéquation avec le discours, le niveau social, les références picturales que le texte peut évoquer. Le traitement graphique fait référence tantôt aux avant-gardes, tantôt au dessin de presse ou aux débuts de la bande dessinée, mixés parfois avec des éléments beaucoup plus modernes. Cette vision kaléidoscopique évite tout manichéisme, et affronte au contraire la question de l’ambiguité du rapport des hommes (et des femmes) à la guerre. Intelligent, complexe, nuancé, le livre s’ouvre sur un prologue narratif, qui donne ta parole à un vieil homme riche, mutilé, partisan artiste de la guerre. On peut supposer que l’esprit tourmenté de ce personnage désagréable constitue le théâtre où se déroulent les dix récits. Un album très original, d’une grande virtuosité graphique.

acheter Nos guerres 19 €

JPEG - 98.7 ko

Belleville story t.1 ; avant minuit
de Vincent Perriot et Arnaud Malherbe. Dargaud.

L’histoire se joue en une seule nuit, dans les profondeurs du quartier le plus cosmopolite et populaire de la capitale française : Belleville. Freddy est l’homme de main d’un maquereau et petit truand. Ce soir-là, ils croient livrer des téléviseurs tombés du camion. Mais, en lieu et place du chargement, ils découvrent un groupe de clandestins chinois. Pendant ce temps, à l’aéroport de Roissy, un Chinois d’âge mûr débarque et demande à un taxi de le conduire à Belleville. On lui a demandé de retrouver une jeune compatriote arrivée dans le quartier et dont la famille est aujourd’hui sans nouvelles. De fil en aiguille, Freddy se trouve chargé de liquider cet homme. La nuit sera longue, très longue...

acheter Belleville story t.1 ; avant minuit 15,50 €

JPEG - 119.2 ko

L’or et le sang t.2 ; Inch’Allah
de Bedouel, Merwan, Nury, Maurin Defrance. 12 Bis.

Léon Matillo et Calixte de Prampéand rejoignent Tanger à bord de leur voilier, l’Arudj, chargé d’armes. Cette cargaison sera vendue aux combattants rifains qui livrent une guerre d’indépendance aux espagnols colonisateurs. Nos deux aventuriers, trafiquants à la petite semaine, vont se retrouver piégés par un prétendu combattant qui est à la solde de l’occupant. Une fois emprisonnés ils retrouvent Ahmed, qui doit être fusillé. Léon et Calixte prennent les choses en mains et feront évader leur compagnon. Dès lors ils deviendront des héros de guerre indépendantiste. Mais l’aventure ne fait que commencer...

acheter L’or et le sang t.2 ; Inch’Allah 13 €.

JPEG - 147.8 ko

Omni-visibilis
de Matthieu Bonhomme et Lewis Trondheim. Dupuis.

Hervé, célibataire, la trentaine maniaque, mène la vie un peu mesquine mais sans histoires d’un employé de bureau lambda. Un matin, il se rend compte que son voisin entend ce qu’il pense, puis un quidam dans le bus, puis sa mère, à des kilomètres de là... Hervé est devenu une sorte d’open-source à sens unique, un télépathe inversé dans lequel six milliards d’êtres humains lisent à livre ouvert... Le cauchemar peut commencer.

acheter Omni-visibilis 19 €.

JPEG - 179.7 ko

Les Noceurs
de Brecht Evens. Actes Sud.

"La vie est une fête où les gens sont bienvenus ou pas bienvenus" comme l’a dit une fois un homme dans un beau costume taché de bière avec l’accent flamand.
"Références au cinéma américain, à Picasso et Ensor, à la BD classique, humour "hénaurme", gags graphiques et sentences pseudopontifiantes essaiment cet album où alternent les pages saturées de détails, monochromes, et celles peuplées de silhouettes aux costumes de couleur franche. Magnifiquement dessinés à l’aquarelle, finement observés, ces Noceurs flamands font de Brecht Evens un des jeunes prodiges de la BD".
(Yves-marie Labé - Le Monde - 19/02/2010)

acheter Les noceurs 22 €.

JPEG - 121.8 ko

Trop n’est pas assez
d’Ulli Lust. Ca Et La.

À l’été 1984, deux jeunes punks autrichiennes, Ulli et Edi décident sur un coup de tête de partir pour l’Italie, sans papiers, avec pour seul bagage leurs sacs de couchage et les fringues qu’elles ont sur le dos. Leur voyage durera deux mois, et les mènera de Vienne à Vérone, Rome et Naples pour se terminer en Sicile. Trop n’est pas assez est le récit de cette aventure, à travers les bonnes rencontres et les nombreuses galères. Après un départ bucolique à travers les Alpes, leur parcours se transforme progressivement en cauchemar car les deux jeunes filles un peu paumées vont croiser sur leur chemin des individus peu recommandables, entre des macs italiens et des mafiosi siciliens. Ulli Lust raconte ce trip initiatique très sombre sans aucune complaisance, avec beaucoup de retenue et une bonne dose d’humour noir.

acheter Trop n’est pas assez 26 €

JPEG - 137.4 ko

Lo
de Lucie Durbiano. Gallimard Bd (Bayou)

Lo, jeune nymphe orpheline, vit sous la férule de Diane, déesse intransigeante et névrosée. Lorsqu’elle sauve la vie d’un jeune pâtre, Daphnis, c’est le coup de foudre, hélas non réciproque. Car Daphnis est amoureux de Chloé, une jolie bergère avec laquelle il rêve de découvrir les plaisirs charnels. Inconsolable, Lo passe son temps à caresser le petit chien nommé Chagrin. Mais une vieille sorcière va lui venir en aide. au-delà de ses espérances !

acheter Lo 16 €

JPEG - 214.8 ko

Arzak, l’arpenteur
de Moebius. Glenat.

Qui est Arzak ? Que cherche t-il ? D’où vient t-il ? L’album de 1977 ne le dit pas...On ne connaît de lui que son visage brûlé par les vents du désert, sa grande cape et son chapeau en forme de cône. On sait qu’il chevauche un curieux volatile d’un blanc éclatant. Ensemble ils survolent un univers de fin du monde, aux perspectives désolées et stériles. Ils y croisent les lambeaux d’une civilisation engloutie. Ils traversent des situations absurdes, aux prises avec une faune et une flore tour à tour cocasses, inquiétantes et mortelles. Moebius répond aujourd’hui à l’appel muet de ce mystérieux héros. Il lui redonne la parole, l’humanise. Le plonge dans des aventures qui révèlent au lecteur l’origine des secrets du monde dans lequel il évolue. L’Arpenteur est le premier tome d’une aventure qui en comportera trois.

acheter Arzak, l’arpenteur 18 €.