revue de presse - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2011 > parodies : la bande dessinée au second degré > revue de presse

revue de presse

ActuaBD « Moment phare du prochain festival d’Angoulême, l’exposition Parodies : la bande dessinée au second degré offre un ébouriffant parcours ponctué d’éclats de rire. »
ActuaBD « Angoulême 2011 : l’exposition-événement du Musée de la bande dessinée. Une collection tout à fait exceptionnelle qui mérite le détour. »
ActuaLitté.com « Mention spéciale pour l’exposition Parodies qui vaut rien que pour elle le déplacement à Angoulême. »
Aujourd’hui en France « Une drôle d’expo [pour] découvrir tous les héros de BD de manière surprenante. »
Charente libre « Voyage hilarant dans un monde où la BD s’amuse d’elle-même, du ciné ou de la littérature. »
La Croix « Une remarquable exposition (...) d’une incroyable richesse. L’un des points d’orgue du 38e Festival de bande dessinée. Une belle occasion d’apprendre en riant. »
Culture.fr « Rétrospective très complète. »
elleadore.com « Une expo que vous ne pourrez voir nulle part ailleurs ».
France Soir « Une exposition hilarante. »
Le Journal des arts « Adepte du détournement et de l’appropriation, la bande dessinée dévoie ses profondeurs critiques à Angoulême. »
Le Journal du dimanche « La parodie dans tous ses états. À Angoulême, Tarzan, Superman, Tintin et Harry Potter en prennent pour leur grade. Près de 230 pièces racontent, avec pertinence, autant de détournements d’œuvres et de personnages célèbres par des artistes qui leur rendent hommage ou, au contraire, entendent épingler les dérapages de leurs créateurs. »
MundoBD « Un parcours hilarant où la BD s’amuse à manipuler les clichés, y compris de ceux qu’elle a elle-même générés. Sans conteste l’exposition marquante de l’édition 2011 du Festival d’Angoulême. »
L’Œil « Qui a dit que la BD n’était pas un art majeur ? »
Regardez les hommes danser « Le Musée de la Bande Dessinée s’est mis en tête de nous faire rire après la très belle exposition “Cent pour cent” que l’on a pu voir l’année dernière à la même adresse. Aujourd’hui on entarte gratis (enfin presque). »
RFI « La caricature et la dérision sont à l’honneur. »
Le Soir « Les zinzins de la parodie : la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image déshabille les icônes à Angoulême. »
Sud Ouest « Une formidable exposition. »
Télérama « La Joconde ridiculisée, Tarzan moqué par Gotlib, Tintin transformé en déviant sexuel… A Angoulême, une exposition retrace les grandes heures du pastiche dans le neuvième art. »
La Tribune « Une exposition passionnante sur la parodie : une bonne occasion de s’amuser. »
Trois couleurs « L’exposition Parodies fait plier de rire les vignettes de toutes les époques. Sérieusement délirant. »
Version Femina « Une exposition qui devrait satisfaire les plus exigeants adeptes d’un genre qui va comme un gant à la BD. »
La Vie « Un parcours fluide, une signalétique agréable : cette exposition ravira les amoureux du neuvième art. »
20 minutes « Angoulême passe par la case chahut. »
Virgule « Exposition pleine de surprises et d’humour. »

France 3

Public Sénat (de la 8ème à la douzième minute de l’émission)