la diète à la cité - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > la diète à la cité

la diète à la cité

samedi 9 octobre 2010

Chargé d’une étude sur les bibliothèques de conservation dans le monde en vue de développer des liens de partenariat avec la Bibliothèque nationale de la Diète au Japon dont il est un des bibliothécaires, M. Takahiko Narihara a entrepris un long périple en Occident. Après la BnF et avant la British library (Londres) et la Library of congress ( Washington), le chercheur a tenu à visiter la Cité.

Créée en 1948 dans le but d’aider les membres du parlement du Japon - la Diète - dans la recherche des documents de politique publique, la Bibliothèque nationale de la Diète est la seule bibliothèque nationale du Japon. Elle se compose de deux installations principales à Tokyo et dans le Kansai, et de plusieurs succursales dans le pays. En tant que bibliothèque nationale, elle est le dépôt légal toutes les publications parues au Japon. Ses principales missions : assistance aux activités législatives ; coopération avec l’ensemble de la justice et de l’administration ; conservation massive d’information ; informatisation de la bibliographie nationale ; fourniture de renseignements bibliographiques ; collaboration avec les établissements concernés, les bibliothèques nationales et étrangères portant sur un large éventail de sujets. Elle comprend aussi la Bibliothèque internationale de littérature pour la jeunesse
En charge du département des périodiques de la Diète, Takahiko Narihara mène actuellement l’enquête dans les bibliothèques du monde entier pour déterminer les normes de conservation des autres centres de conservation massive, étudier les programmes de numérisation des collections et les bibliothèques en ligne de ses prestigieux homologues. Pour la France son choix s’est porté sur la Bibliothèque nationale de France et la bibliothèque de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, dont le traitement des collections périodiques de bandes dessinées et la numérisation de certaines d’entre elles l’ont particulièrement intéressé. Des liens entre les deux institutions pourraient se tisser dans les prochains mois, notamment pour l’échange de données sur la bande dessinée, l’accès aux bases de données voire des dons de collections de bandes dessinées japonaises.