mai wai, tome 1 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
pour la sécurité sanitaire de tous, nous vous informons que le port du masque est obligatoire dans nos espaces pour les personnes de plus de 11 ans.
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2010 des sélections de la cité > mai wai, tome 1

mai wai, tome 1

de Minetaro Mochizuki (Pika)

A l’occasion de la réédition dans une nouvelle collection de l’œuvre maitresse de Minetaro Mochizuki, Dragon Head, les éditions Pika publient le premier volet d’une série inédite de cet auteur, Mai wai, une histoire d’aventure trépidante sur fond de piraterie moderne.

Apparemment aux antipodes de Dragon Head, série sombre et violente dans laquelle de jeunes adolescents apprenaient à vivre dans un Japon dévasté et rendu à la sauvagerie, ou de La Dame de la chambre close, classique de la bande dessinée fantastique, Mai wai a les accents d’une comédie pour jeunes filles pré-pubères dans la veine de GTO. Qu’on en juge : la protagoniste principale, Funako Yamato, jeune championne d’arts martiaux qui vit seule avec son père dans une grande maison léguée par le grand-père armateur, met une mémorable raclée au professeur de Karaté de son collège, se masse ostensiblement la poitrine quand elle se perd dans des abîmes de réflexions et tance vertement son papa à tous propos. Pour ne rien gâter les Yamato accueille un locataire nommé Katô, copie nippone et gominée d’Elvis Presley qui se prétend marin-pêcheur et qui est traqué par des pirates vêtus comme des catcheurs de la lucha libre ! Mais ce prologue un peu foldingue ne saurait faire oublier le talent hors pair et le sens du suspense de Minetaro Mochizuki que certains n’hésitent pas à désigner comme le « mangaka le plus doué de sa génération ». Imperceptiblement il, construit son intrigue, dose ses révélations autour du souvenir du grand-père, d’île mystérieuse et de trésor fabuleux. Et piège son lecteur !
Nouvelle venue chez Pika, la collection Pika Graphic, jaquette brochée et grand format, qui accueille Dragon Head et Mai wai a pour ambition de faire découvrir "l’univers graphique de séries atypiques". C’est bien parti ! (JPhM)

acheter Minetaro Mochizuki : Mai wai tome 1, éditions Pika, collection « Pika Graphic », 227p./12,50€.

acheter Minetaro Mochizuki : Dragon Head tome 1, éditions Pika, collection « Pika Graphic » / 10,50€.

acheter Minetaro Mochizuki : La Dame de la chambre close tome 1, éditions Glénat, collection « Seinen » / 6,40€.