kick-ass - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
pour la sécurité sanitaire de tous, nous vous informons que le port du masque est obligatoire dans nos espaces pour les personnes de plus de 11 ans.
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2010 des sélections de la cité > kick-ass

kick-ass

de Mark Millar et John Romita Jr (Panini)

Alors que Spider-Man, Iron Man, Watchmen et autres X-men voient leur heure de gloire sur grand écran, alors que les forums sur les comics grouillent de geeks quelque peu en dehors de la réalité, pourquoi aucun adolescent boutonneux complètement accroc à DC ou à Marvel n’a encore essayé de devenir un super-héros ? Telle est la question que se pose Dave Lizewsky. Lui va passer à l’acte, sans super-pouvoirs, sans être athlète de haut niveau, juste avec son physique de lycéen gringalet, et simplement armé d’une paire de matraques et d’une combinaison de plongée… Il va rapidement devenir la coqueluche d’Internet sous le nom de Kick-Ass et rencontrera d’autres héros costumés : Big Daddy, Hit Girl et Red Mist.

Il a beaucoup été question de ce comics à l’occasion de la sortie, il y a quelques semaines, de son adaptation sur grand écran. Avec Brume rouge, deuxième album de la série, Mark Millar et John Romita Jr bouclent le premier cycle de Kick-Ass.

Ce comics très violent s’adresse aux jeunes adultes. Tout l’intérêt de Kick-Ass, réside dans la vraisemblance de son scénario : le super-héros est un lycéen ordinaire, sans pouvoirs, il saigne et souffre à chaque coup reçu. Au fond qui s’étonnera, à l’heure où des groupes de vigilants costumés arpentent réellement les rues des villes américaines pour y combattre le crime, d’apprendre qu’un illuminé de plus a mis un masque et est allé jouer au super-héros ? Qui s’étonnerait qu’un tel énergumène fasse le buzz sur Internet, voire devienne un modèle pour de nombreux adolescent ?

Millar et Romita Jr pointent ici le comportements de jeunes américains en manque de repères, élevés aux comics et aux dessins animés hyper-violents conduisent le lecteur à s’interroger : Comment est-il possible que ceux-ci n’arrivent plus à distinguer le fantasme de la réalité ? Jusqu’où seraient-ils prêts à aller pour capter l’attention du reste du monde pendant quelques secondes ?
(RP)

- Acheter Kick-Ass 1 : Le premier vrai superhéros et Kick-Ass 2 : Brume rouge. Panini Comics, 2010. 11€