à l’université d’été de la bande dessinée 2010 : les nouvelles bibliothèques... - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
le pass sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans pour l’accès au musée, à la bibliothèque et au cinéma
accueil > espace pro > formations, colloques, séminaires > archives des formations et événements professionnels de la Cité > les universités d’été > l’université d’été de la bande dessinée 2010 > à l’université d’été de la bande dessinée 2010 : les nouvelles bibliothèques...

université d’été 2010

à l’université d’été de la bande dessinée 2010 :
les nouvelles bibliothèques...

mercredi 7 juillet 2010

Le salut du livre serait-il dans le numérique ? C’est un des arguments qui a été avancé pour accompagner la sortie de la nouvelle tablette imaginée par un géant de l’informatique américain : la presse en mal de lecteurs pourrait trouver là son second souffle. A travers l’écriture et la lecture numérique, c’est l’objet même du livre qui connaît une mutation presque physique. La transmutation de la lecture multi-supports interroge les stratégies éditoriales et laisse entrevoir des bouleversements dans le rapport à la lecture et nos habitudes de lecteurs. A quoi ressembleront les bibliothèques de demain ?
C’est un des sujets abordés par l’Université d’été de la bande dessinée, qui se déroulera à Angoulême du 5 au 7 juillet 2010.

Les sites proposant des ouvrages numériques favorisant la lecture nomade se sont multipliées ces derniers années.
Gutenberg.org est un projet de bibliothèque numérique libre sur Internet, lancé dès 1971. La plupart des textes fournis sont du domaine public. Gutenberg propose 20 000 ouvrages dans toutes les langues.
Gallica propose 90 000 ouvrages numérisés, accessibles gratuitement, issus de la Bibliothèque Nationale de France. On y trouve un peu de tout, romans, essais, revues, de toutes époques et dans de nombreuses disciplines (histoire, la littérature, les sciences, la philosophie, le droit, l’économie, sciences politiques).
Europeana, prototype de Bibliothèque Numérique Européenne, met à disposition 12 000 documents, dont 10 000 issus de la Bibliothèque nationale de France.
Livres Pour Tous : 1500 Ebooks gratuits téléchargeables aux formats PDF ou HTML.
ManyBooks : de nombreux ouvrages, pour partie issus du projet Gutenberg, dont plus de 800 en français, parmis lesquels de grands classiques (Jules Verne, Voltaire, Victor hugo, etc...). Pour chacun, ManyBooks propose une grande variété de formats de téléchargement.
EbooksGratuits : plus de 1000 ebooks disponibles en français dans de nombreux formats (Mobipocket, eReader, PDF, doc, HTML)...
La liste s’allongeant de mois en mois, complétée par l’arrivée de très nombreux éditeurs qui vendent désormais une partie de leur catalogue via Internet, la question se pose de l’avenir des lieux de diffusion des livres, librairies et bien sur bibliothèques : continuera-ton à emprunter ses bandes dessinées dans les salles de lecture publique ? Le terme aura-t-il encore du sens ? Est-ce que ces lieux de diffusion s’organisent aujourd’hui pour modifier leurs offres et continuer à remplir leur rôle de médiateurs des livres ? Voici quelques unes des questions qui seront posées le mercredi 7 juillet lors de l’Université d’été de la bande dessinée à l’occasion d’une table ronde.

mercredi 7 juillet à 9h30

Table ronde transformations du livre : les nouveaux regards de la lecture
avec
Christian Lérolle et Emmanuel de Rengervé, SNAC-GABD
Emmanuelle Lavoix, chargée de l’économie du livre au Centre Régional du livre Poitou-Charentes
Olivier Piffault, conservateur à la Bibliothèque nationale de France
Yannick Lejeune, fondateur du Festiblog et responsable du département numérique chez Delcourt

télécharger bulletin inscription
télécharger programme complet