2 expressos - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
le pass sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans pour l’accès au musée, à la bibliothèque et au cinéma
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2010 des sélections de la cité > 2 expressos

2 expressos

de Kan Takahama (Casterman)

Benjamin débarque un soir dans un trou paumé au Japon. Il se réfugie dans un café crasseux où on lui sert la pire décoction qu’il ait jamais bue. De fil en aiguille, ce quadragénaire auteur de bande dessinée, qui avait atterri là à la recherche d’un amour de jeunesse, se lie d’amitié avec Michiko, le patron du café.
Une fois n’est pas coutume, Kan Takahama livre ici une œuvre de divertissement. Ainsi contrairement aux autres albums de cette auteure japonaise désormais célèbre (Kinderbook, L’Eau Amére), 2 expressos n’est pas un album triste. Il recèle même beaucoup de gaieté malgré l’état dépressif de l’auteur au moment de sa réalisation.
Jouant avec les nuances les plus subtiles du noir et blanc, Kan Takahama parvient à mettre en scène cette histoire sentimentale complexe et ambivalente dont les personnages ont tous la saveurs de la vraie vie : Michiko le mari désabusé prêt à tout pour reconquérir sa femme y compris faire un café buvable, Miho sa femme qui ne demande qu’à pouvoir lui faire confiance et l’étranger Benjamin en quête d’un idéal féminin et sans doute d’une nouvelle vie.
Suivant les traces ouvertes par Jiro Taniguchi, Kan Takahama a réalisé cet album directement pour la collection "Écritures" de Casterman, signe des relations graphiques de plus en plus étroites entre le Japon et la France. CF

- acheter le livre de Kan Takahama, traduit du japonais par Xavier Hébert et Naomiki Satô, adaptation graphique et lettrage Yann Escarment :2 expressos, éditions Casterman, (Ecritures), 168 pages, 14 €