festival : la cité et l’eesi transalpines - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > hors les murs > archives Hors les murs > archives Hors les murs 2010 > festival : la cité et l’eesi transalpines

festival

festival : la cité et l’eesi transalpines

du 30 avril au 2 mai 2010 à Bordighera (Italie)

Pour la cinquième année consécutive, la ville de Bordighera (10 000 habitants) a organisé son festival intitulé Vino e vignette... e motori, autrement dit « Vin, dessins... et moteurs ». Comme si Angoulême réunissait en une seule manifestation les Gastronomades, le Festival de la bande dessinée et le Circuit des remparts ! N’y a-t-il d’ailleurs pas en germe les promesses d’une relation durable entre les deux villes et leurs acteurs culturels ?

Toujours est-il que la ville internationale de la bande dessinée fut à l’honneur et dignement représentée dans la cité italienne qui, rappelons-le fut la première ville européenne à organiser une manifestation publique autour de la bande dessinée, en accueillant en 1965, un congrès de la bande dessinée.

Par l’Ecole européenne supérieure de l’image tout d’abord. Par l’entremise de Gérald Gorridge invité à présenter son œuvre et en particulier ses deux ouvrages La rivière des parfums et Les fantômes de Hanoï. L’école fut aussi honorée par les dessins de certains de ses étudiants qui avaient participé au concours de dessin organisé pour l’occasion, aux côté des milanais et des florentins et qui étaient représentés sur place par la prometteuse Kim Hyunjoo.

Cent pour Cent entame son tour du monde

Représentant la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, Pouria Amirshahi a fait une présentation commentée d’une sélection de dix couples de planches de l’exposition Cent pour cent et de son catalogue, qui, rappelons-le, a remporté cette année le Prix de la Nuit du Livre et a permis de mettre en valeur le formidable potentiel de la narration graphique de la bande dessinée, par la confrontation nourissante de la création contemporaine et des chefs d’oeuvre du patrimoine du musée de la bande dessinée.
Une invitation à un prochain accueil de l’exposition hommage mondial au 9ème art en Italie, après Bilbao, Istanbul, Paris et Cuenca, prochaines étapes en 2010.
La médiation culturelle a éveillé la curiosité et l’intérêt du public, en même temps qu’elle a permis de renforcer les liens entre nos institutions culturelles et d’enseignement.

- le site du festival