colloque : la bande dessinée, un art sans mémoire ? - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > la Cité > hors les murs > archives Hors les murs > archives Hors les murs 2010 > colloque : la bande dessinée, un art sans mémoire ?

colloque international

colloque : la bande dessinée, un art sans mémoire ?

jeudi 10 et vendredi 11 juin 2010 (Nanterre)

Partant de l’affirmation selon laquelle La bande dessinée est un art qui cultive volontiers l’amnésie et n’a pas grand souci de son patrimoine, l’ambition de ce colloque est de se constituer en espace de rencontres interdisciplinaire, interprofessionnel et international dans lequel enseignants, chercheurs, bibliothécaires, éditeurs, libraires, scénaristes, dessinateurs ou critiques sont les bienvenus, afin d’aborder une dimension du 9e art qui semble tout sauf évidente : quelles valeurs et quelles formes acquiert pour la bande dessinée l’inscription dans un passé ? La Cité est associée à cette rencontre de premier plan.

On peut s’intéresser aux initiatives visant à faire de la bande dessinée le témoin privilégié d’une histoire de l’art et de l’évolution de nos sociétés,mais également aux efforts de professionnels de la chaîne du livre (éditeurs, libraires ou bibliothécaires) pour administrer des collections ou faire valoir un « fonds » proposant des œuvres remontant aux origines de la « franco-belge » (voire au-delà) ou issues d’autres horizons. On peut aussi citer les créations d’auteurs faisant de l’inscription dans le temps (que celui-ci prenne la forme d’une histoire ou d’une mémoire) l’instrument d’une autre pratique et vision du « 9e art ».

Gilles Ciment, directeur de la Cité, membre du comité scientifique du colloque, Jean-Philippe Martin, directeur de l’action culturelle, et Jean-Pierre Mercier, conseiller scientifique, interviendront dans les débats.

programme

jeudi 10 juin La bande dessinée : quel patrimoine ?

9h00. Accueil des participants

9h15. Discours d’ouverture
•Christophe Pavlidès (directeur de Médiadix, Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense)
•Benoît Berthou (LABSIC, Université Paris 13)

9h30/11h00. Dispositifs éditoriaux : une problématique inscription dans le temps ?
•Josselin Guttfreud (bibliothèques de la ville de Paris) : « L’approche du patrimoine de la bande dessinée par les éditions Futuropolis (1972-1994) »
•Sylvain Lesage (université Versailles-Saint-Quentin) : « Le format de poche : une seconde vie impossible pour la bande dessinée franco-belge ? »
•Xavier Guibert (du9.org) : « Le manga et son histoire vu de France : entre idées reçues et approximations »

11h00/11h30. Pause

11h30/12h30. Comment valoriser le passé du neuvième art ?
•Jean-Philippe Martin (Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image)
•Jean-Pierre Mercier (Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image)
•Martin Zeller (éditions Dupuis)

Déjeuner

14h/ 15h. La bande dessinée : une histoire à construire ?
•Frédéric Paques (université de Liège) : « La bande dessinée belge avant Hergé : quelle histoire ? »
•Frédéric Sardet (bibliothèque et archives de la ville de Lausanne) : « Le fonds patrimonial de bande dessinée de la ville de Lausanne : une approche globale du Neuvième art »

15h/15h30. Pause

15h30/16h30. Quelles pérennités pour la bande dessinée ?
•Harry Morgan (Centre d’Étude de l’Écriture et de l’Image) : « Y a-t-il un canon des littératures dessinées ? »
•Frank-Michel Gorgeard : « La notion de “classique” en bande dessinée »

16h30/18h00. Éditer et conserver un fonds de bande dessinée
•Louis-Antoine Dujardin (éditions Dupuis)
•Cyrille Engel (secrétaire du « comité BD » des bibliothèques de la ville de Paris)
•Thomas Ragon (éditions Dargaud)
•Sandra et Manuel (librairie BD Spirit : sous réserve)
•Cuno Affolter et Pablo Thuler (archives et bibliothèque de la ville de Lausanne)

18h00. Apéritif

vendredi 11 juin Création et histoire du Neuvième art

9h00. Accueil des participants

9h30/11h00. Le patrimoine de la bande dessinée : un enjeu pour l’auteur
•Erwin Dejasse (université de Liège) : « titre à venir »
•Bjorn-Olav Dozo (université de Liège) : « Quand les auteurs rééditent leurs maîtres »
•Thierry Crépin (université Versailles-Saint-Quentin) : « Le Grand prix de l’image française ou l’échec d’une tentative de reconnaissance de la profession de dessinateur de bande dessinée »

11h00/11h30. Pause

11h30/12h30. Repenser les origines de la bande dessinée
•Benoît Peeters (auteur, Les Impressions Nouvelles).
•Thierry Smolderen (auteur, École Européenne Supérieure de l’Image).
Déjeuner

14h00/15h00. L’Histoire : quelle place dans la création ?
•Bérénice Bonhomme (université Paris 3) : « Persepolis : entre Mémoire, Histoire et réécriture »
•Christian Vogels (université de Nantes) : « Quelle(s) valeur(s) possèdent l’histoire et la mémoire dans la bande dessinée »

15h00/15h30. Pause

15h30/16h30. Comment se forger une histoire de la bande dessinée ?
•Marc Bousquet (festival Porfolio) : « Le style Atome : Lucrèce, Atomium et pin-up »
•Philippe Tomblaine (Académie de Poitiers) : « Spirou : un héros de mémoire »

16h30. Fin du colloque. Pot de clôture

Colloque organisé par le Laboratoire des Sciences de l’Information et de la Communication (Université Paris 13) et Médiadix (Centre de Formation Continue aux Carrières des Bibliothèques, université Paris X-Nanterre).

organisateur
Benoît BERTHOU (université Paris 13)

lieu du colloque
Pôle des Métiers du Livre 11, avenue Pozzo-di-Borgo, 92210 Saint-Cloud

accès
Le moyen le plus simple est de prendre le train de banlieue depuis la gare Saint-Lazare en direction de Versailles-Rive droite, St-Nom-la Bretèche ou Saint-Cloud : tous ces trains s’arrêtent au moins à La Défense (qu’il est possible de rejoindre par le RER A ou le métro ligne 1) et à Saint-Cloud. Selon le nombre d’arrêts, prévoir un trajet compris entre 12 et 22 minutes.

Une fois arrivé à la gare de Saint-Cloud : prendre l’escalier mécanique qui permet de traverser les voies et gagner la gare proprement dite (guichets, maison de la presse). En sortir. Prendre l’escalier mécanique sur la droite à la sortie de la gare, qui aboutit directement dans l’avenue Pozzo-di-Borgo. Prendre à gauche en restant sur le même trottoir. Le Pôle est à cinq minutes à pied.

contact et inscriptions

télécharger programme complet