carte blanche à bruno maïorana - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2010 des rendez-vous de la Cité > carte blanche à bruno maïorana

carte blanche à bruno maïorana

le samedi 24 avril 2010 à partir de 16h00

Une fois par mois, la Cité invite un auteur dans un esprit de convivialité autour d’une émission de radio, d’une visite commentée sous sa conduite dans le musée de la bande dessinée et d’une présentation de ses ouvrages suivie d’une dédicace à la librairie. La Cité accueille avec Bruno Maïorana, angoumoisin et auteur de la célèbre série Garulfo et plus récemment D.

A partir de 16h00 l’auteur invité commentera une sélection de planches originales du musée puis présentera une sélection de livres de référence et de bandes dessinées à la librairie. S’ensuivra une séance de signatures de ses ouvrages autour d’un verre de l’amitié.

C’est au cours de ses études à l’école des Beaux-Arts d’Angoulême ’aujourd’hui Ecole européenne supérieure de l’image) que Bruno Maïorana fait la rencontre de celui qui deviendra son ami et son plus proche collaborateur : Alain Ayroles. Impressionné par son talent, ce dernier lui confie le dessin de la série Garulfo, retenue par les Éditions Delcourt. Une aventure qui occupera notre auteur pendant près de dix ans (le premier volume est paru en 1993 et le dernier en 2002) et lui permettra de parfaire son style. Se considérant davantage comme graphiste que comme dessinateur de bande dessinée – affichant par là sa passion du trait et du dessin "pur", détaché des contingences narratives –, Bruno Maïorana sait s’adapter à des atmosphères différentes, comme en témoigne le passage de la féerie cartoonesque de Garulfo au réalisme guindé de l’Angleterre victorienne de D, une brillante variation sur le thème du vampire dontle premier volet, Lord Faureston a paru chez Delcourt en 2009.

samedi 24 avril à partir de 16h
librairie de la bande dessinée et de l’image, quai de la Charente