josé carlos fernandes et la nouvelle bande dessinée portugaise - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2010 > josé carlos fernandes et la nouvelle bande dessinée portugaise

josé carlos fernandes
et la nouvelle bande dessinée portugaise

du 19 octobre 2010 au 2 janvier 2011

José Carlos Fernandes est une des références majeures de la bande dessinée portugaise contemporaine. Auteur prolifique, il s’est imposé grâce à son chef-d’œuvre, Le plus mauvais groupe du monde. Cette exposition est l’occasion de découvrir une œuvre partagée entre la critique des effets de la société de consommation et la réflexion sur l’art contemporain. Sur la proposition de Fernandes, l’exposition présente aussi les travaux d’auteurs contemporains avec lesquels il a collaboré, donnant ainsi un aperçu de la nouvelle bande dessinée portugaise.

La bande dessinée portugaise reste encore trop peu connue en France alors qu’elle compte plus d’un siècle et demi d’existence et de nombreux auteurs de renom. L’histoire du pays, son isolement à la fois géographique et longtemps politique ont pendant de nombreuses années limité son développement.
Après plusieurs décennies majoritairement marquées par une production pour la jeunesse, les adaptations littéraires et les récits historiques, on assiste depuis trois décennies à l’émergence d’une bande dessinée d’auteur, qui explore de nouvelles voies.

José Carlos Fernandes est l’un des plus talentueux représentants de ce renouveau. Auteur prolifique, il a signé depuis vingt ans plus de deux mille planches de bande dessinée parues dans des fanzines et sous forme d’albums.
Le talent de José Carlos Fernandes s’est définitivement imposé grâce à ce qui constitue à ce jour son chef-d’œuvre : A Pior Banda do Mundo (Le plus mauvais groupe du monde). Placé sous le signe de l’humour, de l’ironie et du jeu - Fernandes cite Borges, Perec et Resnais parmi ses influences -, cette suite de courtes saynètes décalées et baignées dans des teintes ocre-jaune peut être lue tantôt comme une critique décalée des effets pervers de la société de consommation, du rationalisme et du scientisme, tantôt comme une réflexion sur l’art contemporain.

Cette exposition présente une partie de son œuvre mais également, à son initiative, les travaux de Luis Henriques et Roberto Gomes avec lesquels il a collaboré, donnant ainsi un aperçu de quelques-unes des autres voix marquantes de la bande dessinée lusitanienne contemporaine.

vernissage et rencontre

inauguration de l’exposition en présence de José Carlos Fernandes
suivie d’une
rencontre avec l’auteur, animée par Jean-Philippe Martin (La Cité) et Vânia Rego (Institut Camões)
mardi 19 octobre 2010 à partir de 18h00

rencontres en Poitou-Charentes

José Carlos Fernandes, invité du festival Passeurs de mondes, sera :
vendredi 15 octobre à 18h à la Médiathèque des Couronneries de Poitiers
lundi 18 octobre à 18h30 à la librairie Brin de lecture de Thouars
mercredi 20 octobre à 10h00 à l’Institut d’études politiques de Poitiers
mercredi 20 octobre à 19h30 à la Maison des étudiants de Poitiers
jeudi 21 octobre à 18h30 à l’Université de La Rochelle

biographie

Né à Loulé en 1964 (sud du Portugal), José Carlos Fernandes se consacre à la bande dessinée depuis 1989. Sous couvert d’humour et de poésie, il porte un regard caustique sur la politique et la société de consommation. Son œuvre la plus célèbre, A pior banda do mundo , traduite en plusieurs langues, a été adaptée au théâtre et a remporté de nombreux prix.

JPEG - 4 ko

bibliographie

Aux éditions Cambourakis (trad. Dominique Nédellec)
acheter Le plus mauvais groupe du monde, volumes 1-2, 2009
acheter Le plus mauvais groupe du monde, volumes 3-4, 2010


L’exposition est proposée en partenariat avec l’Institut Camões et l’Université de Poitiers, le Centro nacional de banda desenhada e imagem et le Festival d’Amadora au Portugal.