recherche : étude des bandes dessinées japonaises et coréennes - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > recherche : étude des bandes dessinées japonaises et coréennes

recherche : étude des bandes dessinées japonaises et coréennes

Chie Yamanaka, chercheuse à l’université Jin-ai (Japon)

Enseignante chercheuse de l’université de jeunes filles Jin-ai au Japon, Chie Yamanaka mène, depuis plusieurs mois, une étude comparée des bandes dessinées japonaises et coréennes. Ses recherches l’ayant poussée à s’intéresser aux productions d’autres aires géographiques dont l’Europe, elle a choisi d’élargir sa thèse et d’y prendre en compte la situation de la bande dessinée française...en France. Une enquête qui l’a conduite à la Cité.

C’est en septembre dernier, alors qu’elle participe à la 12ème édition du Bucheon International Comics Festival (BICOF), en Corée du Sud, que Chie Yamanaka assiste aux conférences qu’y donne la Cité. C’est à l’occasion de celle sur le nouveau musée de la bande dessinée et sur la situation de la bande dessinée en France qu’elle forme le projet d’inclure la production française dans son champs d’étude et qu’elle se promet d’aller à Angoulême découvrir la Cité, son centre de ressources. Venue en compagnie de Noriko Inomata (à droite sur la photo), spécialiste de la bande dessinée japonaise et éditrice - elle a publié, il y a quelques mois, une traduction de la série Allez raconte de José Parrondo et Lewis Trondheim qui a été très remarquée au pays du Soleil levant- Chie Yamanaka a passé plusieurs jours à Angoulême à la mi-février, principalement à la Cité, où elle s’est intéressée à la bibliothèque et au musée. Elle projette de livrer un premier état de son étude en avril 2010, qui sera notamment alimentée par ses échanges avec les spécialistes de la Cité.