revue de presse - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2010 > cent pour cent > revue de presse

cent pour cent

revue de presse

cent pour cent : sans faute !

La presse, spécialisée et grand public, salue l’exposition Cent pour cent comme l’événement majeur du 37ème Festival d’Angoulême.
Florilège.

« [Le musée de la bande dessinée] est admirablement fait. La scénographie et l’exposition temporaire Cent pour Cent sont formidables. »
Frédéric Mitterrand (propos recueillis par Sud Ouest)

« [Le musée de la bande dessinée] est magnifique ! Il ne présente pas seulement son fonds, mais fait aussi preuve de créativité. L’exposition sur les cent planches de la collection confrontées à cent autres, créées spécialement, est une idée très stimulante, et excite la curiosité des visiteurs. »
Jack Lang (propos recueillis par ActuaBD)

« Jack Lang avoue un coup de cœur envers l’exposition Cent pour cent. »
Sud Ouest

« L’événement culturel majeur d’Angoulême 2010. »
« Cent pour cent, LA bonne idée pour lancer le Musée de la bande dessinée d’Angoulême. »
« L’exercice est ébouriffant. »
« Un voyage unique à travers le média de la bande dessinée et (...) une véritable école de la beauté et du goût dont la qualité et la diversité ne lassent jamais. »
ActuaBD

« Cent pour cent talent. »
BoDoï

« Cette exposition se revèle structurée et l’une des plus passionnantes de ces dernières années, tant pour la rareté et la variété des originaux que pour l’originalité de leurs réinterprétations. À ne pas manquer ».
BDgest

« Ambitieuse. »
Les Inrockuptibles

« Les fans de BD sont à la fête. »
Le Parisien

« Une passionnante histoire de croqueurs croqués. »
Voici

« Splendide. »
Télérama

« Une réussite passionnante à plus d’un titre. »
Le Nouvel Observateur

« Du côté des expositions, la palme est revenue à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image pour l’extraordinaire Cent pour cent. »
La Croix

« Dans le tout nouveau Musée de la bande dessinée, se tient la « grande » exposition du Festival, [où] les visiteurs sont au coude à coude. »
Le Magazine littéraire

« De quoi donner le tournis aux bédéphiles. »
France 3

« Sur le plan de la création, l’exposition Cent pour cent a marqué les esprits. »
Paris Match

« Passionnant. »
Pixelcréation.fr

« Ce regard que la bande dessinée d’aujourd’hui pose sur la bande dessinée d’hier est à ne pas rater. »
ActuaLitté.com

« Une belle réussite. A ne pas louper. »
Wartmag

« L’exposition a de quoi ravir la curiosité des plus blasés. (…) Avouez qu’il y a là de la modernité dans l’air. Et il faut défendre ouvertement ce type d’entreprise hautement salutaire. (…) Tout y est libre, rien d’imposé autre que le talent. Et il est au rendez-vous le gaillard, a vous faire saliver de bonheur et de regrets, celui d’avoir arrêté trop tôt le dessin. »
Froggy’s Delight

« La reconnaissance de la bande dessinée passe aussi par la (re)découverte de son évolution, de ses maîtres, de ces aïeux. Ce que réussit parfaitement cette manifestation, qui a trouvé un moyen dynamique de mettre en perspective passé et présent, d’allier avec légèreté art et pédagogie. »
evene.fr

« Exceptionnelle. »
Paru Vendu

« Fascinant must see du neuvième art. »
Rhinocéros.eu

« Una mostra collettiva piuttosto ambiziosa. »
Fumettologicamente.wordpress.com

« La confrontation des regards est magique, d’autant que la qualité des œuvres exposées est tout simplement exceptionnelle. »
Le blog Futuropolis

« Superbe. Une confrontation créative. »
Midi Libre

« Exposition événement. »
Bedeo.fr

« Une œuvre magistrale, baptisée Cent pour cent. »
e !tb.com

« Un éblouissement pour les yeux. »
Le Comptoir de la BD

« Le Musée de la BD d’Angoulême frappe un grand coup avec une expo originale et prestigieuse, 50% patrimoine, 50% création. »
Zoo

« Événement majeur du festival, l’exposition « Cent pour cent », présentée au musée de la Bande dessinée, faisait, elle aussi, la part belle au discours d’accompagnement. Et c’est notamment par la qualité des commentaires (rédigés par un aréopage de spécialistes distingués) que cette exposition, qui présente en vis-à-vis une centaine de planches de la collection et leur réinterprétation par des dessinateurs contemporains, m’a semblé remarquable. Le fait d’avoir su réunir des participants du monde entier ne l’était pas moins ; voir, par exemple, des dessinateurs coréens rendre hommage à des maîtres de la bande dessinée occidentale est une expérience inédite, qui témoigne exemplairement de l’internationalisation du Neuvième Art. Dix ans plus tôt, le Comix 2000 de l’Association avait su réunir la fine fleur de la jeune création, toutes nationalités confondues. « Cent pour cent » est un exploit du même ordre, où, de plus, toutes les générations se rencontrent. »
Thierry Groensteen (dans son blog « Neuf et demi »)


écouter l’émission "esperluette" sur JetFM