résidence croisée villa médicis / maison des auteurs - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Facebook Twitter YouTube instagram familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > échos de la Cité > résidence croisée villa médicis / maison des auteurs

résidence croisée villa médicis / maison des auteurs

Maxim Cain, lauréat de la résidence 2022

L’ADAGP, l’Académie de France à Rome - Villa Médicis et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (Angoulême) s’engagent pour soutenir la vitalité et la diversité de la bande dessinée à travers une résidence de création visant à accompagner chaque année un projet novateur d’auteur ou autrice de bande dessinée.

Le comité de sélection, composé de Nejib, auteur BD, Pili Muñoz, directrice de la Maison des auteurs de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, et Frédéric Blancart, responsable du bureau des pensionnaires et des résidents à la Villa Médicis, a retenu l’auteur Maxim Cain pour son projet Démontagner.

Maxim Cain sera accueilli deux mois en résidence à la Villa Médicis à Rome du 3 octobre au 30 novembre 2022, puis deux mois à la Maison des auteurs à Angoulême du 2 janvier au 28 février 2023.

télécharger le Communiqué de presse ADAGP - Villa Médicis - Cité


Maxim Cain est auteur de bande dessinée et berger d’estive
dans les Pyrénées Ariégeoises.

Il a été édité dans la revue Bento (Prix de la bande dessinée alternative,
Angoulême 2022) et publie avec Léo Duquesne, dans le bimensuel La Disparition,
les strips doux-amers La mer est calme comme un lac.

Il travaille aujourd’hui sur Démontagner, un récit pastoral entre témoignage
et fiction qui raconte son ultime saison sur l’estive du Mont Roche.
Ce livre paraîtra aux éditions Actes Sud.

illustration © Maxime Cain






Créée en 2019, la résidence de création en bande dessinée entre la Villa Médicis, la Cité d’Angoulême et l’ADAGP a permis d’accueillir les lauréats Céline Guichard (2019), Isabelle Boinot et Matthias Lehmann (2020), ainsi que Guillaume Trouillard (2021).

À propos de l’ADAGP

Créée en 1953, l’ADAGP est la société française de perception et de répartition des droits d’auteur dans le domaine des arts visuels. Forte d’un réseau mondial de 50 sociétés sœurs, elle représente aujourd’hui plus de 200 000 artistes dans toutes les disciplines : peinture, sculpture, photographie, architecture, design, bande dessinée, manga, illustration, street art, création numérique, art vidéo.
L’ADAGP encourage la scène créative en initiant et en soutenant financièrement des projets propres à valoriser la scène artistique et à en assurer la promotion à l’échelle nationale et internationale.
www.adagp.fr

À propos de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis

Fondée en 1666 par Louis XIV, l’Académie de France à Rome – Villa Médicis est un établissement français installé depuis 1803 à la Villa Médicis, villa du XVIe siècle entourée d’un parc de sept hectares et située sur le mont Pincio, au cœur de Rome.
Établissement public national relevant du ministère de la Culture, l’Académie de France à Rome – Villa Médicis remplit aujourd’hui trois missions complémentaires : accueillir des artistes, créateurs et créatrices, historiens et historiennes de l’art de haut niveau en résidence pour des séjours longs d’une durée d’un an ou des séjours plus courts ; mettre en place une programmation culturelle et artistique qui intègre tous les champs des arts et de la création et qui s’adresse à un large public ; conserver, restaurer, étudier et faire connaître au public son patrimoine bâti et paysager ainsi que ses collections et ses fonds d’ouvrages, dont un fonds de bande-dessinée créé en 2020.
L’Académie de France à Rome - Villa Médicis est dirigée par Sam Stourdzé.
www.villamedici.it